Häkkinen : La Formule 1 a besoin d'une guerre des pneus

partages
commentaires
Häkkinen : La Formule 1 a besoin d'une guerre des pneus
Par : Scott Mitchell
Co-auteur: Edd Straw
12 oct. 2018 à 07:06

Le double Champion du monde de Formule 1, Mika Häkkinen, estime que la discipline reine a besoin d'une compétition entre manufacturiers pneumatiques et de plus d'opportunités de test pour les jeunes pilotes.

Le Finlandais a couru en F1 entre 1991 et 2001, période durant laquelle le championnat a principalement connu un monopole dans la fourniture de pneus, même si son titre en 1998 a été acquis, pour McLaren, avec Bridgestone alors que Ferrari était équipé par Goodyear.

Häkkinen était de retour dans le paddock au Japon le week-end dernier, où il a effectué une démonstration au volant de la MP4/13, dans le cadre de la célébration des 20 ans de son premier titre.

Lire aussi :

Interrogé sur ce qu'il aime de la F1 actuelle et ce qui pourrait être amélioré, il a averti qu'il était facile de trouver "beaucoup de choses sur lesquelles on peut se pencher et dire : 'Ah, cela devrait être différent et ceci devrait être différent'"

Même s'il a indiqué que comme il "ne [pouvait] pas changer cela, il était bien de ne pas trop se focaliser dessus", il a reconnu qu'il aimerait voir un concurrent au fournisseur actuel de pneus qu'est Pirelli. La marque italienne est le manufacturier unique de la F1 depuis 2011, alors que la discipline n'a plus eu deux fabricants de pneus depuis 2006 et devrait rester dans cette situation jusqu'en 2024.

"Il n'y a pas de concurrence ; il devrait y avoir d'autres manufacturiers, c'est comme ça que la compétition est tirée vers le haut. Quand je parle aux pilotes, je comprends que les pneus atteignent un certain pic et que si on attaque au-delà, même un tout petit peu, ils ne font que surchauffer."

"Ce n'est pas une critique de ce que Pirelli fait, c'est juste un fait qu'il devrait y avoir de la concurrence. Si vous n'aviez qu'un pilote en piste, ce serait la même chose. Il faut de la compétition. C'est excitant."

Des tests pour les jeunes pilotes

L'autre recommandation de Häkkinen pour la F1 actuelle est d'offrir plus de temps de piste aux jeunes pilotes. Le Finlandais est arrivé en F1 avec Lotus en provenance de la F3, avec une expérience minimale en termes de tests, mais il a passé une grande partie de l'année 1993 sur la touche en tant que pilote d'essais McLaren. Cela lui avait ouvert la voie vers un baquet de titulaire au sein de l'écurie avec laquelle il a fait le reste de carrière.

Cependant, les opportunités pour effectuer des tests en piste sont limitées actuellement, une grande partie du développement étant menée via des simulations. Häkkinen de déclarer : "[Pour] des jeunes pilotes qui arrivent en F1, c'est assez difficile parce qu'il n'y a pas d'essais. À mon avis, il pourrait être plus utile que les jeunes pilotes puissent faire des tests et se développer."

"Qu'importe le sport que vous faites, si vous ne pouvez pas vous entraîner, comment allez-vous progresser ? Bien sûr, [il y a] l'aspect technique des voitures, comment pouvez-vous développer le moteur et le châssis si vous ne pouvez pas faire de tests ? Oui, évidemment vous pouvez utiliser des ordinateurs et des simulations, mais ce n'est pas le monde réel."

Prochain article Formule 1
Renault "victime collatérale" de la course au titre

Article précédent

Renault "victime collatérale" de la course au titre

Article suivant

Red Bull a refusé un test MotoGP "dangereux" à Verstappen

Red Bull a refusé un test MotoGP "dangereux" à Verstappen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités