Hamilton peut encore éviter une pénalité moteur

Mercedes pense encore être en mesure de gérer les éléments moteur de Lewis Hamilton afin qu'il évite une pénalité d'ici la fin du championnat.

Hamilton peut encore éviter une pénalité moteur

Élément qui pourrait jouer un rôle déterminant dans la lutte pour le titre mondial, la gestion de l'allocation moteur pour la fin de la saison cristallise l'attention des ingénieurs, aussi bien chez Mercedes que chez Honda. À une telle période de l'année, et alors que chaque pilote ne peut utiliser que trois blocs par saison, toutes les écuries doivent gérer le risque voire la certitude d'écoper à un moment ou un autre d'une pénalité moteur sur la grille de départ.

Red Bull Racing a déjà confirmé que Max Verstappen n'y couperait pas, après avoir perdu son moteur dans l'accident de Silverstone, où il s'était accroché une première fois avec Lewis Hamilton. L'écurie de Milton Keynes tentera de choisir le meilleur moment pour purger cette pénalité. Rien n'est sûr, mais le prochain Grand Prix de Russie pourrait présenter une première opportunité, compte tenu à la fois des caractéristiques du tracé de Sotchi mais aussi du fait que le pilote néerlandais devra reculer de trois places sur la grille, conséquence de l'accrochage de Monza avec son adversaire pour le titre.

En Italie, Mercedes a changé la totalité des éléments moteur de Valtteri Bottas, parti en fond de grille, afin de renouveler son stock pour la fin de saison. Néanmoins, ce choix a été fait après la découverte d'une alerte sur le moteur du Finlandais, et l'écurie allemande assure qu'il n'est pas encore certain de voir Lewis Hamilton contraint de subir le même sort avant la fin de la saison.

"Non, ce n'est pas une obligation absolue car nous fonctionnons encore de manière très confortable avec cette unité de puissance", a expliqué Toto Wolff, directeur de Mercedes, à Monza. "C'est une décision qui peut être prise à tout moment, mais à l'heure actuelle, nous n'avons pas le sentiment que ce soit nécessaire. Est-ce que ça veut dire que nous n'utiliserons pas de quatrième [moteur] ? Non. Nous verrons comment se déroulent les prochaines courses."

Deuxième du championnat à cinq points de Max Verstappen après la manche italienne, Lewis Hamilton a lui-même rappelé la situation dans laquelle il se trouvait au niveau de ses moteurs : "Pour le moment, j'ai encore deux moteurs. Et il n'y a actuellement pas de plan me concernant pour utiliser un moteur supplémentaire, espérons-le. Mais nous verrons bien".

Vendredi dernier à Monza, après les essais libres, Toto Wolff avait confié son inquiétude devant le risque d'abandon dans la course au titre, mettant en avant le besoin d'assurer la fiabilité.

"Nous estimons qu'entre la première place et la deuxième, avec le meilleur tour, si l'on a un abandon, il faut quatre courses à l'autre gars pour rattraper ce retard [de points]", précisait l'Autrichien au micro de Sky Sports. "Et c'est brutal. On peut donc se permettre de finir quatre fois deuxième. Par conséquent, il faut juste vraiment jouer la sécurité sans abandonner la performance."

Lire aussi :

partages
commentaires
Ça bouge chez Porsche et Volkswagen !

Article précédent

Ça bouge chez Porsche et Volkswagen !

Article suivant

Le nouveau campus d'Aston Martin, l'anti-McLaren Technology Centre

Le nouveau campus d'Aston Martin, l'anti-McLaren Technology Centre
Charger les commentaires