Hamilton "très fier" d'éviter les mêmes erreurs que Vettel

partages
commentaires
Hamilton
Par : Basile Davoine
18 sept. 2018 à 06:58

C'est en leader solide du championnat que Lewis Hamilton a quitté Singapour dimanche soir, après avoir empoché son septième succès de la saison. C'est désormais deux de plus que Sebastian Vettel en 2018, ce qui permet au Britannique de se constituer une avance de 40 points sur son rival.

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, et le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari, sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa victoire avec son équipe
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, et Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, dans le Parc Fermé à la fin de la course
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, fête sa victoire sous le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, et le reste du peloton
Max Verstappen, Red Bull Racing, et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+

La manière dont Lewis Hamilton et Mercedes ont bâti leur victoire à Singapour a suscité les louanges, après la salve de superlatifs qui n'ont pas manqué devant le tour de pole position ahurissant signé samedi en qualifications. Dans le clan de l'écurie allemande, on se plait à dire que la prestation est un modèle du genre, alors que le tracé de Marina Bay semblait plutôt lui promettre des temps difficiles.

Idéalement placé dans la course au titre à six Grands Prix du terme de la saison, Hamilton a souligné le travail acharné réalisé par son équipe. Il insiste désormais sur le fait que rien n'est dû à la chance dans ce championnat, et n'hésite pas à faire remarquer qu'il a su, jusqu'à présent, se tenir à l'écart des erreurs qui peuvent faire la différence.

"Je ne regarde pas ça en me disant 'On a eu de la chance'", confie le quadruple Champion du monde après sa démonstration de Singapour. "Quand Vettel heure le mur l'autre jour [en essais libres], qu'il endommage sa voiture et perd du temps de piste, ce n'est pas nous qui avons de la chance. Je suis très fier de ne pas me mettre dans ce genre de situation. Je sais que mon équipe compte sur moi, comme la sienne compte sur lui. Il y a beaucoup de pression sur nous, les pilotes. Il suffit d'un petit pourcentage d'erreur pour avoir de grandes conséquences."

"Au niveau de l'équipe, nous ne perdons franchement pas de temps à nous demander ce qu'ils font, s'ils ressentent de la pression ou bien s'ils sont satisfaits ou mécontents. Nous ne pouvons rien faire les concernant, tout ce que nous pouvons faire, c'est être les meilleurs possibles tout au long d'un week-end."

Lire aussi :

"Ni arrogants, ni trop confiants"

Cette approche, Hamilton veut la maintenir pour la fin de la saison, peu importe l'ampleur de l'écart qui le sépare de Vettel au championnat. Le Britannique a la certitude que Ferrari constituera une menace jusqu'au bout, en dépit des deux Grands Prix difficiles que vient de vivre la Scuderia à Monza puis Singapour.

"Il y a encore beaucoup de points à prendre, alors en tant que sportif, en tant qu'équipe, en tant que compétiteurs, il faut rester positif", insiste-t-il. "L'espoir et la confiance sont deux choses qu'il faut s'assurer d'avoir. Même lorsque les temps sont durs, c'est ça le sport et la compétition." 

"Je suis certain qu'ils [Ferrari] laisseront ce week-end difficile derrière eux, comme nous l'avons fait après des week-ends difficiles, et qu'ils reviendront plus forts la prochaine fois. Mais je peux vous assurer que nous ne sommes ni arrogants, ni trop confiants. Nous sommes minutieux et nous travaillons aussi fort que nous le pouvons. Nous voulons continuer comme nous le faisons. S'ils ont une réponse à ça, la bataille ne nous dérange pas. Et s'ils n'en ont pas, ça ne nous dérange pas non plus."

L'avance que compte Hamilton au championnat est ce qu'elle est, surtout avec une échéance qui se rapproche, mais le pilote Mercedes n'entend pas pour autant entrer dans une approche plus gestionnaire de la chose. En Russie à la fin du mois comme ensuite, c'est la victoire qu'il visera avant tout.

"Il n'y a pas d'intérêt pour moi d'arriver sur les prochains Grands Prix en me disant 'OK, j'ai besoin de ceci et de cela'. Dans mon esprit, je dois remporter chaque course, c'est aussi simple que ça", prévient-il. "Je me concentre là-dessus et j'arrive en voulant gagner."

"Il y aura des week-ends où nous saurons que nous sommes peut-être les plus forts, et il y en aura d'autres comme celui-ci, où nous nous attendions à être en retrait mais où nous avons la ferme conviction de pouvoir gagner malgré tout. Je veux gagner chaque course, c'est l'objectif. Je ne regarde pas les points. C'est bien d'en avoir 40 [d'avance], mais ce n'est pas terminé tant que ce n'est pas mathématiquement impossible [de perdre]."

Prochain article Formule 1
Ferrari : Le concept F1 2021 ? Comme "une vieille Champ Car" !

Article précédent

Ferrari : Le concept F1 2021 ? Comme "une vieille Champ Car" !

Article suivant

Komatsu impressionné par le sang-froid de Grosjean

Komatsu impressionné par le sang-froid de Grosjean
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Sebastian Vettel Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités