Horner : Ricciardo est "sorti de nulle part" pour une pole "phénoménale"

partages
commentaires
Horner : Ricciardo est
Par : Benjamin Vinel
27 oct. 2018 à 20:16

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner ne tarit pas d'éloges sur la performance de Daniel Ricciardo, auteur de la pole position à Mexico, mais ne crie pas victoire pour la course.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Le poleman Daniel Ricciardo, Red Bull Racing fête la pole position
Le poleman Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, le deuxième, Max Verstappen, Red Bull Racing
Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing, en conférence de presse
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, fête sa pole position
Le poleman Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, fête sa pole position
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Le poleman Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, Max Verstappen, Red Bull Racing, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1

Sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, contrairement à tous les Grands Prix précédents, c'est bel et bien Red Bull Racing qui domine depuis le début du week-end. La RB14 était plus d'une seconde plus rapide que la concurrence lors des séances du vendredi et a maintenu un avantage, certes beaucoup plus faible, lors des qualifications – la Mercedes de Lewis Hamilton était à un dixième à peine en Q3.

L'un des enjeux de ces qualifications était le record du plus jeune poleman de l'Histoire de la Formule 1, actuellement détenu par Sebastian Vettel à 21 ans, 2 mois et 11 jours. Car Max Verstappen, âgé aujourd'hui de 21 ans et 27 jours, avait une opportunité en or de s'en emparer après avoir battu son coéquipier dans toutes les séances du week-end, et avoir signé le meilleur temps dans chacune d'entre elles à l'exception de la Q1. 

Lire aussi:

Or, contre tout attente, c'est Daniel Ricciardo qui s'est emparé de la pole position pour un souffle, précisément 26 millièmes de seconde, notamment grâce à une trajectoire plus serrée dans le virage le plus lent du circuit, au niveau du stadium.   

"C'était phénoménal, c'est la première fois que nous monopolisons la première ligne depuis Austin 2013", se félicite Christian Horner pour Motorsport.com, n'ayant pas manqué de souligner auprès de Sky Sports F1 que Ricciardo était "à quelques dixièmes" de son coéquipier depuis le début du week-end, mais se déclarant "ravi" pour l'Australien après "toute sa malchance".

"Une très bonne performance des deux pilotes, mais wow, quel tour de Daniel qui sort de nulle part, vraiment. Ce dernier run était absolument exceptionnel. On entendait son enthousiasme et sa joie à la radio dans le tour d'honneur, ça faisait plaisir."

Dans l'absolu, il reste deux opportunités à Verstappen pour battre le record de Vettel, mais Red Bull ne s'attend pas à jouer la pole position au Brésil ou à Abu Dhabi. Horner ne cache pas que cet échec risque de "rester en travers de la gorge" de son pilote.

Lire aussi:

"Il va y réfléchir ce soir", commente le Britannique à notre micro. "En réalité, c'était la dernière opportunité réaliste de battre le record du plus jeune poleman, c'est la dernière chose qui manque à son palmarès [de jeune pilote]. Nous discuterons de la course lors des briefings concernés. Mais je suis sûr qu'il fera une bonne course demain, et il est important de convertir ces positions sur la grille en gros points. Du point de vue de l'équipe, nous étions absolument parfaits aujourd'hui."

Méfiance au départ

Si Horner ne crie pas victoire, c'est parce que la distance entre la grille de départ et le premier virage est longue, très longue à Mexico, et que les moteurs Mercedes et Ferrari demeurent plus puissants que le groupe propulseur Renault, même à haute altitude – Ricciardo et Verstappen perdaient plusieurs dixièmes dans le premier secteur, constitué de deux longues pleines charges, avant de gagner un temps non négligeable dans la partie plus sinueuse du tracé.

"Nous ne sommes pas débarrassés d'eux, car cela va être une course de dragster jusqu'au premier virage, ça va être quelque chose de les maintenir derrière dans les 500 premiers mètres", conclut Horner.

Après avoir monopolisé la première ligne à 23 reprises avec Sebastian Vettel et Mark Webber entre 2010 et 2013, c'est en tout cas la première fois que Red Bull y parvient grâce à un autre duo de pilotes. 

 

 

Article suivant
Grosjean : "Ça ne colle pas entre Mexico et Haas !"

Article précédent

Grosjean : "Ça ne colle pas entre Mexico et Haas !"

Article suivant

Verstappen agacé par des soucis de frein moteur

Verstappen agacé par des soucis de frein moteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Qualifications
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique , Max Verstappen Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions