Hülkenberg veut "créer quelques surprises en 2017"

partages
commentaires
Hülkenberg veut
Par : Basile Davoine
12 janv. 2017 à 14:00

Le nouveau pilote Renault est enthousiaste à l'idée de son nouveau défi chez Renault, mais garde aussi les pieds sur terre quant aux objectifs à très court terme. L'équipe d'Enstone aura besoin de temps.

Nico Hulkenberg, Renault F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1
Renault Sport F1 Team RS16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team avec son équipier Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team lors d'une séance photo de l'équipe
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16

Cette semaine, Renault a vécu un changement de taille avec le départ de Frédéric Vasseur, annoncé mercredi en raison de divergences de point de vue au sein du management de l'écurie française. Celui qui est désormais l'ex team principal de la structure d'Enstone assure néanmoins que tout est en place pour que le Losange fasse une belle saison et puisse se hisser dans le top 5 du championnat constructeurs.

Parmi les autres changements majeurs, Renault a également recruté Nico Hülkenberg pour faire de l'Allemand un leader solide du projet. Vasseur n'est d'ailleurs pas étranger à son arrivée… Après trois saisons passées chez Force India, celui qui a également remporté les 24 Heures du Mans en 2015 avec Porsche a enfin décroché le baquet qu'il espérait chez un constructeur. Il est désormais impatient de se mettre au travail.

"Cette année, je crois que les cartes seront un peu redistribuées en raison du changement de règlement, donc ce pourrait être une bonne opportunité pour nous", estime Hülkenberg sur le site officiel de la Formule 1. "Chez Renault, nous travaillons dur pour rattraper le retard de manière à être en position de marquer des points. Bien sûr, les gens sont enthousiasmés par mon passage chez Renault, et je le suis. En fait, je suis très enthousiaste et super motivé pour commencer à travailler avec ma nouvelle équipe. Mais en même temps, nous devons être prudents et ne pas en attendre trop tout de suite : nous devons travailler dur, plus fort et mieux afin de rattraper le train."

Une année de transition

Ce changement d'équipe, Hülkenberg considère qu'il intervient au meilleur moment pour lui, et lui permettra de franchir un nouveau palier dans sa carrière. En revanche, il n'est toujours pas question d'évoquer le top 5 aussi fermement qu'a pu le faire Vasseur. Renault doit encore faire profil bas, à peine plus d'un an après le rachat de Lotus.

"Je suis profondément reconnaissant envers Force India, et je les quitte sur une excellente note", souligne Hülkenberg. "Nous avons connu l'année la plus réussie de l'histoire de Force India : quatrième du championnat constructeurs. C'était presque comme un rêve impossible, et il est devenu réalité ! Toutefois, je suis convaincu que passer dans une équipe d'usine est la bonne chose à faire pour moi afin de connaître de nouveaux succès. Que ce soit Renault ou moi, nous sommes des challengers avec un bon potentiel."

"Chez Force India, nous étions les 'meilleurs du reste' derrière Mercedes, Ferrari et Red Bull. Encore une fois, nous n'avions pas les prérequis ni la puissance des constructeurs, qui s'engagent dans la compétition dans des conditions complètement différentes. Chez Force India, nous avons transformé des petites choses en grandes. Chez Renault, dans les années à venir, il s'agira de transformer un participant en véritable prétendant, qui utilise les avantages d'un constructeur de la meilleure manière possible pour retrouver les succès du passé. Et croyez-moi, nous le ferons !"

"Nous voulons être un candidat ambitieux et capable de créer quelques surprises en 2017. Mais comme je l'ai dit, 2017 sera une année de transition pour nous. Donnez-nous du temps et venez fêter ça avec nous si nous sommes plus rapides qu'attendu !"

Hülkenberg veut également être affûté pour débuter au mieux les essais hivernaux et cette nouvelle saison. Il s'est ainsi remis très tôt à l'entraînement, qui plus est avec le changement de règlement qui rendra les monoplaces plus rapides.

"Pour moi, personnellement, ce fut le break estival le plus court depuis des années, et je suis déjà de retour à l'entraînement chaque jour", indique-t-il. "Je veux débuter la saison en parfaite forme : le nouveau règlement rendra les voitures plus rapides, donc plus exigeantes pour les pilotes, et je veux être prêt à ça. 2017 sera une année excitante et je suis impatient. 

Prochain article Formule 1
Renault Sport F1 ne va pas remplacer Vasseur

Previous article

Renault Sport F1 ne va pas remplacer Vasseur

Next article

Manor a une semaine pour assurer sa survie

Manor a une semaine pour assurer sa survie

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités