Newgarden va "tâter le terrain" en F1

Pourrait-on voir Josef Newgarden en Formule 1 un jour ? Le Champion en titre d'IndyCar va s'intéresser de plus près à la catégorie reine du sport automobile.

Newgarden va "tâter le terrain" en F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, en lutte avec Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, devant le reste du peloton
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Le Champion 2017 Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet fête son titre
Le Champion 2017 Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet fête son titre
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso, Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso, lors de la parade des pilotes
Des supporters de Haas F1 Team
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Le Champion Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Le Champion 2017 Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet fête son titre avec l'Astor Cup sur le podium

Josef Newgarden était présent sur le Circuit des Amériques pour le Grand Prix des États-Unis et semble avoir été impressionné par les Formule 1 génération 2017, lui qui vient d'être sacré en IndyCar pour sa sixième campagne dans la discipline, avec des résultats qui se sont améliorés saison après saison.

"Cela a rallumé la flamme de ma passion pour les F1. Je ne les avais pas vues de près depuis quelques années", déclare Newgarden, qui a connu les week-ends de Grand Prix en 2010, lorsqu'il courait en GP3. "C'est difficile de ne pas vouloir monter dans la voiture pour essayer de se battre avec ces pilotes."

"Je suis concentré sur l'IndyCar, et ce sera avec Team Penske. Mais après cette semaine, je vais m'intéresser un peu plus à ce qui se passe dans le monde de la F1 et tâter le terrain un peu plus pour voir ce qui va se passer à l'avenir, parce qu'on ne sait jamais quand la bonne situation va se présenter. Et si elle se présente, je veux l'envisager."

La rumeur Toro Rosso

Le nom de Josef Newgarden fait partie de ceux qui ont été mentionnés pour le remplacement de Pierre Gasly chez Toro Rosso au COTA, la petite Scuderia optant finalement pour Brendon Hartley, mais l'Américain révèle que ces rumeurs étaient sans fondement.

"Il y a eu beaucoup de rumeurs", poursuit-il. "Tout le monde pensait que je serais dans le baquet Toro Rosso, mais il n'y avait rien de concret. En fait, je n'avais parlé à personne à ce sujet. Je n'étais pas proche de quoi que ce soit. Je n'ai parlé à personne."

Lorsqu'il lui est demandé s'il a discuté avec Haas, Newgarden répond : "J'ai parlé à quelques personnes chez Haas, mais jamais rien de sérieux. Il n'y a jamais rien eu. On dirait que cela pourrait convenir si quelque chose se concrétise, mais je ne voudrais pas limiter mes options à Haas. Je n'ai eu de discussions sérieuses avec personne."

Des ambitions différentes en F1

La Formule 1 n'est toutefois pas l'IndyCar, où les courses sont beaucoup plus imprévisibles. Tandis que les 17 courses de la saison 2017 ont consacré dix vainqueurs outre-Atlantique, les 17 Grands Prix déjà disputés cette année n'ont permis que cinq vainqueurs différents, et surtout, le gouffre est énorme entre les trois top teams et les autres écuries.

Newgarden est bien conscient qu'à moins d'être dans une équipe de pointe, il ne pourrait conserver ses ambitions de victoire à chaque course. "Il faudrait perdre ça", confirme-t-il.

"La vérité, c'est qu'à chaque course d'IndyCar, avant même d'être avec Ed Carpenter Racing, une équipe plus petite, j'abordais chaque course en me disant que j'avais une chance de victoire – si tout se passait bien, je savais que nous pouvions gagner la course. Devoir penser différemment, c'est dur. Ce serait un processus de pensée différent."

Malgré son intérêt pour la Formule 1, Josef Newgarden s'estime déjà heureux de la carrière qu'il a connue jusqu'à présent, lui qui est désormais une tête d'affiche de l'IndyCar à l'âge de 26 ans : il estime avoir eu "beaucoup de chance".

"Je ne pourrais jamais regretter quoi que ce soit dans ma carrière. J'ai eu largement plus d'opportunités que beaucoup d'autres pilotes. Si c'était ma dernière année en sport auto, je ne regretterais rien. J'adorerais avoir une opportunité dans une F1 à un moment, comme beaucoup d'autres voitures de course que j'aimerais tester. Mais j'en ai fait plus que ce que quiconque peut demander, donc je ne serai pas trop mécontent."

 
partages
commentaires
Sainz : Red Bull a "des raisons d'être dur"
Article précédent

Sainz : Red Bull a "des raisons d'être dur"

Article suivant

Wolff "pas triste" de la prolongation de Verstappen avec Red Bull

Wolff "pas triste" de la prolongation de Verstappen avec Red Bull
Charger les commentaires