L'Aeroscreen de Red Bull a fait ses débuts en essais libres

Daniel Ricciardo a effectué la toute première démonstration publique de son concept de protection du pilote, l'Aeroscreen, lors d'un tour d'installation sur le circuit de Sotchi, à l'occasion des Essais Libres 1 du GP de Russie.

L'Aeroscreen de Red Bull a fait ses débuts en essais libres
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen

Après des tests statiques avec cette nouvelle solution de protection - qui est proposée comme une alternative au Halo testé lors des essais de Barcelone par Ferrari - Red Bull a choisi de l'essayer en conditions de roulage à Sotchi.

Un seul tour d'installation a été réalisé avec le dispositif avant qu'il ne soit retiré pour permettre à la séance de continuer normalement et à l'Australien de pouvoir livrer ses impressions.

À la différence du Halo, l'Aeroscreen n'a pas de pilier central dans le champ de vision du pilote mais deux piliers qui sont en ligne avec les montants des rétroviseurs.

Le tour d'installation devait servir à la fois à comprendre l'impact du système pour le pilote et la voiture mais aussi de le montrer publiquement pour voir la réaction des fans.

Le Halo essayé par Ferrari lors des essais privés avait beaucoup été critiqué en raison look qu'il donnait aux monoplaces.

Avant ce roulage, Ricciardo avait déclaré que l'ambition sécuritaire imposait à la F1 la fin du cockpit totalement ouvert. "C'est différent, visuellement c'est différent et vous êtes habitués à voir des casques, et le casque est la seule chose du pilote qu'un spectateur peut voir. Attendons de voir. Je suis en faveur de cela, en raison de la sécurité, et si ça ne sauve ne serait-ce qu'une vie lors des 20 prochaines années, vous prenez."

"Je pense qu'il faut être ouvert à un peu de changement. Évidemment, c'est différemment, mais en 2009 les voitures ont beaucoup changé visuellement - et je pensais qu'elles étaient très laides - mais vous vous habituez à elles et elles s'affinent. Maintenant, elles semblent assez normales à nouveau. Si c'est la même chose pour tout le monde, vous vous y adapterez en tant que fan, au moins."

Avec Jonathan Noble

Présentation vidéo du GP de Russie

partages
commentaires
Renault - Les nouvelles règles moteur apporteront ce dont la F1 a besoin

Article précédent

Renault - Les nouvelles règles moteur apporteront ce dont la F1 a besoin

Article suivant

Le coup d’œil de Pérez dans le rétro avant son 100e GP

Le coup d’œil de Pérez dans le rétro avant son 100e GP
Charger les commentaires