Les changements au départ ne feront "pas une grande différence"

Le directeur technique de Williams, Pat Symonds, relativise l’importance du changement dans les procédures de départ, qui interviendra dès ce week-end lors du Grand Prix de Belgique. 

A partir de cette course, les pilotes ne pourront plus ajuster le point de patinage après avoir quitté le garage avant la course, et ils ne pourront plus recevoir de "coaching radio". Tandis que ce changement est instauré avec l’intention de rendre les départs plus incertains, Symonds assure qu’une équipe et un pilote bien préparés n’auront aucun mal à s’accommoder de cette nouvelle situation. 

"Je ne crois pas que cela faire une grande différence", a-t-il confié à Motorsport.com. "Les gens croient que nous faisons de grands changements, mais ce n’est pas le cas, nous faisons de petits changements. Et parfois ces changements peuvent être incorrects. Les ingénieurs peuvent faire des erreurs, même si c’est assez rare, je suis d’accord!"

"On définit les choses, on applique un modèle d’embrayage qui dépend de la manière dont on s’attend à ce que l’adhérence change, à la quantité de carburant, aux pneus, etc, et on adapte l’embrayage à cela. Jusqu’à présent, on faisait un départ factice depuis la grille lors du tour de formation. On faisait un ajustement à partir de ça, car c’était le départ le plus réaliste, et l’ingénieur donnait des conseils s’il pensait qu’un ajustement de l’embrayage était nécessaire, en se basant là-dessus. A partir de Spa, il ne pourra plus faire ce jugement, et le pilote ne pourra pas modifier les réglages."

Températures, un faux problème?

Certaines équipes ont indiqué que le maintien d’une température optimale au niveau de l’embrayage sera un problème majeur, mais Symonds ne partage pas ce point de vue. 

"On sait quoi faire pour avoir la température correcte, il faut juste suivre les procédures. Tout est une question de procédure. C’est comme les températures des pneus", assure-t-il. "On sait quelles températures on veut, on sait quoi faire pour les avoir."

"Les pilotes font patiner les pneus pour avoir les bonnes températures. On sait quoi faire. Cela vous aide si un ingénieur vous conseille, mais si ce n’est pas le cas, il faut juste se souvenir."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Circuit Spa-Francorchamps
Équipes Williams
Type d'article Actualités
Tags aide, depart, grille, pilotage