McLaren encouragé par la réaction de sa MCL34 aux évolutions

partages
commentaires
McLaren encouragé par la réaction de sa MCL34 aux évolutions
Par :
22 mai 2019 à 14:00

McLaren explique que ses espoirs de progrès cette saison ont été confirmés par la capacité de sa monoplace 2019 à réagir aux évolutions que n'avait pas sa devancière.

L'équipe basée à Woking sortait d'une saison 2018 difficile, durant laquelle un changement de moteur du Honda vers le Renault avait exposé les problèmes de la structure et déclenché une réorganisation majeure. La première course du nouveau directeur, Andreas Seidl, était aussi l'occasion de l'introduction d'une évolution majeure qui incluait un changement de concept sur le design de son aileron avant.

Bien que Seidl ait relativisé l'importance de ces changements, il reconnaît qu'il est très encourageant de voir que les nouveautés avaient un impact clair sur la performance. Cela change totalement des problèmes de la monoplace de McLaren en 2018, qu'aucun développement apporté par l'équipe n'avait réussi à faire progresser.

Lire aussi :

"La bonne chose est que cette année, nous avons une voiture qui réagit réellement aux évolutions que l'on apporte, car de ce que m'ont dit les gars à l'usine et l'équipe de course [sur le circuit], le problème l'an dernier était que la voiture ne réagissait à aucune modification qu'ils apportaient", a déclaré Seidl. "Donc c'est très positif."

"Cela apporte aussi un esprit positif dans l'entreprise actuellement. Nous savons tous que nous faisons une bataille de développement dans le peloton où nous nous battons pour l'instant. Il faut avoir une voiture que l'on peut développer au fil de la saison et c'est ce que nous essayons de faire à chaque course, ou toutes les deux courses."

Bien que McLaren ait manqué la Q3 en Espagne avec les nouvelles pièces, Seidl pense que ces améliorations ont représenté un progrès certain, surtout sur le plan du châssis, dont les défauts constatés en Chine ont été corrigés.

"Quand on a mis la voiture sur la piste, on a su immédiatement que l'ensemble évolué fonctionnait, car les chiffres que nous avons mesurés étaient alignés avec tout ce que nous avions vu à l'usine", explique-t-il. "C'est une bonne chose. La voiture réagit à ce qu'on apporte."

"En termes de performance, [Barcelone] est un peu similaire à ce qu'on a vu en Chine, où nous avions eu beaucoup plus de difficultés sur le plan de la performance. Bien sûr, il y a toujours une petite déception lorsque l'on n'atteint pas la Q3, mais ce qu'on a vu était globalement le potentiel que la voiture avait."

Lire aussi :

Arrivé chez McLaren au début du mois de mai, Seidl assure qu'il est encore tôt pour lui pour juger ce qui doit être changé dans l'équipe afin qu'elle progresse, mais il reste clair qu'il ne se précipitera pas pour tout changer.

"Je ne suis pas un gars qui fait beaucoup de discours ou qui tire des conclusions trop tôt", poursuit-il. "Je pense qu'il est important que je prenne mon temps pour étudier les détails de ce qui existe à Woking et la manière dont l'équipe travaille. Ensuite, il s'agira de travailler plus étroitement avec chaque personne clé dans l'équipe afin d'être prêts pour l'avenir."

"Il est important d'en tirer un plan clair et une ambition claire, ensemble avec Zak [Brown], sur la manière dont on abordera les prochaines années. Et quand on regarde vers l'avenir, on voit que de grands défis nous attendent avec le nouveau règlement, qui sera une belle opportunité pour une équipe comme la nôtre, et ce sera la chose sur laquelle je me concentrerai dans les prochaines semaines et les prochains mois."

Article suivant
Renault prend un nouveau pilote sous son aile

Article précédent

Renault prend un nouveau pilote sous son aile

Article suivant

Après l'incident avec Magnussen, Grosjean avertit Haas

Après l'incident avec Magnussen, Grosjean avertit Haas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Jonathan Noble
Soyez le premier à recevoir toute l'actu