McLaren s'attend à être en difficulté en Chine comme à Bahreïn

McLaren a connu un Grand Prix encourageant en Malaisie. Certes, les deux MP4-30 ont été éliminées dès la Q1, et trois dixièmes séparaient Jenson Button, dix-septième, de la Sauber de Felipe Nasr, seizième. En Australie, l'écart entre McLaren et Sauber n'était que d'un dixième.

Cependant, Button et Alonso sont parvenus à se battre dans le peloton jusqu'à leurs abandons respectifs, causés par l'unité de puissance Honda. Ce bond du niveau de performance de McLaren était inattendu, mais au sein de la direction de l'écurie, on ne s'attend pas à réitérer cela en Chine, ni à Bahreïn.

"Nous avons quitté la Malaisie avec de l'optimisme quant à notre développement et aux progrès que nous avons faits par rapport à nos rivaux les plus proches", déclare Éric Boullier, directeur sportif.

"Cependant, nous ne tenons rien pour acquis, et nous sommes parfaitement conscients que les deux prochaines courses ne vont probablement pas montrer les mêmes progrès que ceux que nous avons vus à Sepang".

Nous sommes sur tous les fronts pour améliorer notre compétitivité

Éric Boullier

Le Français explique l'influence des différents tracés et climats sur la hiérarchie du plateau. Il est vrai que Melbourne, Sepang et Shanghai constituent des circuits pour le moins différents.

"C'est une conséquence naturelle du fait que primo, les gains de performance que nous trouvons ne sont pas linéaires", commente-t-il. "Certains sont pour la performance, d'autres pour l'efficience et encore d'autres pour la fiabilité ; deuxio, parce que les tracés affectent subtilement le rythme d'une façon qui peut être difficile à déchiffrer, surtout vu de l'extérieur".

McLaren a conscience de se trouver au pied d'une montagne et ne cache pas que des évolutions seront apportées à chaque Grand Prix pour améliorer la MP4-30.

"Cependant, nous sommes sur tous les fronts pour améliorer notre compétitivité, et nous voulons apporter des développements continus à la fois au châssis et à l'unité de puissance à chaque course, à un rythme qui nous permette de rattraper et de dépasser les équipes qui nous devancent", conclut Boullier.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Jenson Button , Felipe Nasr
Équipes McLaren
Type d'article Preview
Tags bahrein, chine, presentation, shanghai