Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
22 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
29 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
50 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
56 jours

McLaren parle d'une "victoire pour la F1" après le vote de la FIA

partages
commentaires
McLaren parle d'une "victoire pour la F1" après le vote de la FIA
Par :
28 mai 2020 à 06:59

McLaren a été la première écurie de Formule 1 à réagir officiellement à la ratification de mesures historiques par la FIA, annoncée mercredi soir.

Le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA a approuvé des modifications réglementaires déterminantes sur les plans financier, technique et sportif, en réponse à la crise du coronavirus et afin de garantir un avenir serein à la discipline. Parmi les décisions figure le nouveau plafond budgétaire fixé à 145 millions de dollars par an, et qui s'abaissera jusqu'à 135 M$ pour la période allant de 2023 à 2025.

Lire aussi :

Si McLaren militait pour une réduction plus forte encore de ce plafond, l'écurie de Woking se félicite de l'accord trouvé et parle elle-même de tournant historique pour la F1. "C'est une victoire pour la Formule 1 aujourd'hui", estime Zak Brown, PDG de McLaren Racing. "C'est un moment crucial pour notre sport. La F1 est intenable financièrement depuis un moment, et l'inaction aurait mis en péril son avenir et celui de ses participants, qui doivent être félicités pour avoir résolu cette question collectivement et avec détermination. Un plafond budgétaire, associé à davantage de distribution des revenus entre les équipes, assurera une meilleure compétition que plus de monde voudra suivre en direct et à la télévision. Cela entraînera davantage de revenus pour soutenir la viabilité financière des écuries et de la F1. Au bout du compte, le public est gagnant, et si c'est le cas, alors toute la F1 y gagne également."

Une mise en œuvre "énorme et pénible" à venir

Lando Norris, McLaren MCL34, victime d'un problème de serrage de roue au stand

Pourtant, les mesures prises n'ont rien de simple dans leur mise en œuvre et certaines de leurs conséquences sont douloureuses. En réduisant les coûts et en imposant un plafond budgétaire, les plus grosses structures vont notamment devoir réduire leurs effectifs. Dès cette semaine, McLaren a annoncé un vaste plan social pour le groupe, comprenant notamment le départ d'environ 70 personnes au niveau de l'écurie. Le prix à payer pour continuer à exister durablement.

"Il était clair pour tout le monde depuis un certain temps qu'un plafonnement budgétaire s'appliquerait, et nous avons tout fait pour en abaisser le niveau afin de soutenir un sport plus viable financièrement", précise Andreas Seidl, directeur de McLaren. "C'est un grand défi qui nous attend. Ajuster la manière dont nous travaillons et la dimension de l'équipe pour ce nouveau plafond dans les mois à venir est une tâche énorme et pénible et, comme nous l'avons fait savoir en début de semaine, nous perdrons malheureusement des gens dans l'équipe. Mais notre objectif est d'avoir une équipe mieux dimensionnée et plus efficace à l'avenir. La coopération et la compréhension de notre personnel a été formidable et, alors que la fermeture d'usine a pris fin mercredi, il est important pour l'équipe d'avoir de la clarté sur les différentes réglementations, ce qui nous permettra de commencer à travailler de nouveau sur nos voitures et de comprendre les implications pour le futur."

McLaren se félicite des mesures annoncées en estimant que le bon équilibre a été trouvé entre l'urgence absolue de réduire les coûts et la nécessité de maintenir l'attractivité de la Formule 1 en conservant dans son ADN la possibilité de faire la différence sur le plan technologique. "McLaren soutient dans l'ensemble les décisions d'économie mais nous sommes satisfaits du compromis offert aux équipes avec suffisamment de liberté aérodynamique pour conserver en 2020 et 2021 l'élément de compétition qui est le cœur de la Formule 1, avant le lancement de la nouvelle réglementation technique en 2022", conclut Andreas Seidl.

Article suivant
La FIA approuve des mesures historiques pour l'avenir de la F1

Article précédent

La FIA approuve des mesures historiques pour l'avenir de la F1

Article suivant

Le GP des Pays-Bas définitivement annulé pour 2020

Le GP des Pays-Bas définitivement annulé pour 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine