Mercedes a battu son record lors d'un arrêt au stand en Chine

Mercedes a révélé avoir battu son propre record de l'ère débutée en 2017 au stand lors du Grand Prix de Chine, lors d'un arrêt qui a permis à Valtteri Bottas de passer devant Sebastian Vettel.

Le passage à des pneus plus larges avec la réglementation 2017 a ralenti les arrêts au stand à l'entame de la saison passée. Cependant, à Shanghai, Mercedes a démontré être revenu à son niveau de 2016, malgré des problèmes liés à des unsafe releases dans le paddock qui ont incité certaines écuries à adopter une approche prudente.

En Chine, Bottas a effectué un undercut sur Vettel en s'arrêtant au 19e tour et a réussi à prendre l'avantage sur le pilote Ferrari, qui s'est arrêté un tour plus tard.

Le temps officiel de l'arrêt pour le Finlandais a été de 2,15 secondes – lui octroyant le DHL Fastest Pitstop Award – mais Mercedes a indiqué que selon ses propres mesures internes, il avait été encore plus rapide.

"Nous étions 3,3 secondes derrière Sebastian quand nous sommes rentrés dans la ligne des stands pour faire l'undercut", a expliqué le stratège en chef de Mercedes, James Vowles, dans une vidéo. "Certaines choses se sont parfaitement bien passées pour nous dans le même temps."

"La première étant que notre arrêt a été incroyable. Dans cette nouvelle ère, nous avons réalisé un temps de 1,83 seconde, selon notre système de feux. C'est très rapide : depuis Austin 2016, avec les roues plus petites, nous n'avions pas fait de temps comme ça."

"Et le passage aux stands de Sebastian a été autour de 0,9 seconde plus lent, si on mesure le temps passé dans la pitlane, et l'arrêt a coûté sept dixièmes. Donc, déjà, on avait directement grignoté de l'écart."

Vowles a par la suite mis en lumière la grande contribution de Bottas lui-même à cette manœuvre réussie. "Le tour de sortie des stands de Valtteri a été extraordinaire. Nous avions donné un certain nombre de messages à Valtteri, pour s'assurer qu'il savait ce qu'il devait faire, et il s'agissait d'un tour de qualifications. Il l'a parfaitement exécuté, il n'a commis aucune erreur. Cela a ensuite contribué à gagner une paire de secondes."

"Le dernier élément est que dans le tour de rentrée, Sebastian a vraiment souffert avec ses pneus tendres usés. Ils étaient toujours en bon état, ils n'étaient pas totalement partis, mais il y a eu une perte de quelques dixièmes de plus pour eux en route."

"Tout cela s'est joliment combiné pour permettre à Valtteri de ressortir quelque chose comme 0,7 seconde devant Sebastian : un undercut, un arrêt au stand qui s'est bien déroulé dans le même temps et un tour de sortie fantastique de Valtteri."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités