Qui es-tu, Matthieu Vaxiviere ?

Toile F1 vous apporte une dose indispensable de culture du sport automobile pour cette trêve estivale

Toile F1 vous apporte une dose indispensable de culture du sport automobile pour cette trêve estivale. Il s’agit de l’occasion idéale pour mieux vous faire connaître la relève française. Laissez-vous guider !

L’intrépide de la bande, c’est lui. Matthieu Vaxiviere est capable du meilleur comme du pire. C’est le genre de pilote de course qu’on adore détester : un talent brut irrésistible mais des égarements qui l’empêchent parfois de concrétiser.

Issu d'une famille de pilotes, Matthieu Vaxiviere est un touche-à-tout. Endurance, Trophée Andros, monoplace… Il est immédiatement à l’aise, il a tout de suite envie d’attaquer, de faire un grand coup. La jeunesse le fait parfois manquer de précision, mais il évolue dans un environnement où l’apprentissage lui est permis.

En 2011, Matthieu Vaxiviere remporte le championnat de France de F4. Il marque les esprits avec un double succès dans les rues mythiques de Pau. Les double-succès pourraient être sa signature : c’est ainsi qu’il a débuté sa saison 2013 d’Eurocup Formula Renault 2.0, à Motorland. Cette impression de coup d’envoi de match de foot, où les adversaires ne sont pas encore à bloc, ne l’a pas lâché cette saison-là. Vite éclipsé par Pierre Gasly et Oliver Rowland, Matthieu Vaxiviere aurait pu se retrouver dans une mauvaise posture pour son avenir.

C’était sans compter sans le flair de Gwen Lagrue, responsable du Lotus F1 Junior Team, qui l'a placé dans l'équipe Lotus de Formule Renault 3.5. On peut les comprendre : comment ne pas vouloir supporter des Matthieu Vaxiviere ou Alex Fontana, ces pilotes dont la rapidité est indéniable mais dont les résultats masquent ce talent. Avec de tels programmes, ces pilotes ont donc la possibilité de jauger leurs failles, trouver des réponses et démontrer leur plein potentiel.

Matthieu Vaxiviere, blessé à Monaco, a livré une bataille âpre pour revenir en piste au plus vite. Pour son retour au Nürburgring, le Français a marqué les esprits avec une deuxième place. On aurait pu croire qu’il allait mettre le leader Roberto Merhi au défi. Si ce n’est pas par choix qu’il n’est pas allé le chasser, Matthieu Vaxiviere n’a pas surpiloté et a offert à son équipe un podium, son premier dans la catégorie. Sur celui-ci, son coéquipier Marlon Stockinger, était aussi présent avec la troisième position. Doit-on y voir le signe d’une maturité plus importante ? Seul l’avenir pourra préciser cette interrogation.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Marlon Stockinger , Roberto Merhi , Alex Fontana , Matthieu Vaxiviere , Pierre Gasly , Oliver Rowland
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités