Honda, dernière carte de Red Bull avant le spectre d'un retrait

partages
commentaires
Honda, dernière carte de Red Bull avant le spectre d'un retrait
Par : Basile Davoine
6 sept. 2018 à 15:45

Le futur package liant Red Bull à Honda devra se montrer rapidement efficace, ou au minimum prometteur, pour que Dietrich Mateschitz ne voie pas renaître des envies de départ...

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Maurizio Arrivabene, directeur de Ferrari, Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Motorsport, directeur de Red Bull Racing et Gino Rosato, Ferrari
Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, au stand
Un logo Honda sur la carrosserie d'une Toro Rosso
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Motorsport
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 en bataille
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing

Red Bull Racing va ouvrir la saison prochaine un nouveau chapitre majeur de son histoire, en débutant sa collaboration avec Honda. Le constructeur japonais deviendra alors le quatrième motoriste de l'écurie autrichienne, après Cosworth en 2005, Ferrari en 2006 puis l'ère Renault de 2007 à 2018.

Le changement d'allié s'est fait en deux temps pour l'équipe de Milton Keynes, qui a d'abord voulu s'offrir un round d'observation avec Toro Rosso, qui a hérité dès cette année de l'unité de puissance Honda délaissée par McLaren. Les performances rassurantes, mais surtout la capacité de progression et les ressources de la marque nippone ont finalement suffi à convaincre Red Bull de sauter le pas pour 2019.

Impossible de dire dès aujourd'hui ce que donnera l'attelage Red Bull-Honda pour ses débuts, et c'est d'ailleurs cette cette incertitude qu'a en partie payée l'écurie en perdant Daniel Ricciardo, transféré chez Renault contre toute attente pour la saison prochaine. Les ambitions sont là, la volonté de collaborer intelligemment aussi, afin de reléguer définitivement les vieux démons des relations tumultueuses avec le Losange. Sera-ce pour autant suffisant ?

Lire aussi :

Avec cette nouvelle aventure, Red Bull n'a probablement plus le droit à l'erreur, et il faudra que Honda hausse assez rapidement son niveau, ou affiche au moins des garanties solides pour le moyen terme. Sans quoi c'est tout l'engagement du géant autrichien qui pourrait se fragiliser.

"Nous sommes ravis d'avoir un grand partenaire comme Honda pour les prochaines années", salue Helmut Marko dans les colonnes du Salzburger Nachrichten. "Mais si, pour une raison ou une autre, cette coopération ne fonctionnait pas comme prévu, Red Bull serait contraint de quitter la Formule 1."

Le message est clair dans la bouche de l'un des puissants du clan Red Bull. L'ère Renault bientôt refermée, il apparaît également clair que Mercedes et Ferrari ne seront jamais enclins à motoriser un rival aussi dangereux dans les années à venir, comme on a déjà pu le constater fin 2015. Honda a donc tout de la dernière carte abattue par une équipe qui affiche pour le moment son optimisme.

"Le partenariat avec Honda se passe bien pour Toro Rosso jusqu'à présent, et ça fonctionnera tout aussi bien avec Red Bull", promet Helmut Marko. "Après le désastre chez McLaren, Honda était proche de quitter la F1 à nouveau fin 2017. À travers des discussions intensives, nous avons dû les convaincre d'essayer avec nous."

Prochain article Formule 1
Comment Toro Rosso a optimisé sa vitesse de pointe à Monza

Previous article

Comment Toro Rosso a optimisé sa vitesse de pointe à Monza

Next article

Chronique Cyndie Allemann: "Passer du Kart à la voiture à 13 ans? C'est juste de la folie!"

Chronique Cyndie Allemann: "Passer du Kart à la voiture à 13 ans? C'est juste de la folie!"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Shop Now
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités