Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
EL3 dans
17 Heures
:
15 Minutes
:
35 Secondes
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
83 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
104 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
118 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
132 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
160 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
167 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
181 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
188 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
223 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
237 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
251 jours

Ricciardo : Le DRS "n'est pas source de tension" avec Renault

partages
commentaires
Ricciardo : Le DRS "n'est pas source de tension" avec Renault
Par :
21 févr. 2019 à 15:30

Daniel Ricciardo réitère sa confiance à Renault F1 Team malgré la défaillance de DRS qui a causé sa sortie de piste ce mardi à Barcelone.

C'était l'image forte de la deuxième journée d'essais à Barcelone : la lame supérieure de l'aileron arrière de Daniel Ricciardo s'envolant en pleine ligne droite des stands, envoyant le pilote Renault en tête-à-queue à haute vitesse. Assurément spectaculaire, mais Ricciardo avait eu plus de peur que de mal, puisqu'il était parvenu à éviter le contact avec le mur et était même rentré au stand sans provoquer de drapeau rouge.

Lire aussi :

Ce type d'incident peut mettre à mal la confiance d'un pilote au volant, mais le Losange a décelé la source du problème et l'a résolu. Par conséquent, pour l'Australien, il n'y a plus aucun motif d'inquiétude.

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S. 19

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S. 19

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team discute avec les journalistes

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team discute avec les journalistes

Photo de: Andy Hone / LAT Images

"C'est un problème parce que je suis parti en tête-à-queue et j'ai perdu un peu de temps de piste, mais ce n'est pas un problème du genre, 'merde, les gars, vous m'avez donné une voiture dangereuse à piloter'", commentait Ricciardo ce midi. "Ce n'est pas du tout ça. Ce sont les essais. Il y a des trucs qui s'envolent. Il y a des trucs qui cassent. Cela n'affecte aucunement notre relation. Ce n'est pas source de tension."

"Si cela se produit tous les jours jusqu'à Melbourne, peut-être que je leur dirai que je veux arriver à Melbourne en un morceau ! Mais là, pas du tout. Ces choses-là, on s'attend à ce qu'elles se produisent. On ne veut pas que ce soit le cas, mais quand ils construisent ces voitures en partant de zéro et en quelques mois, c'est impressionnant qu'elles roulent déjà toutes si bien."

Renault poursuit cet après-midi son roulage avec Nico Hülkenberg, mais ne cherche pas encore la performance pure. Ricciardo conclut au sujet du moteur : "Nous l'utilisons toujours de façon très conservative, donc la semaine prochaine, nous serons probablement beaucoup plus proches de ce que ce sera en course. Mais la souplesse est bonne, et nous n'avons eu aucun problème jusqu'à présent."

Ricciardo a en tout cas signé un 1'17"785 plutôt prometteur ce matin, mais aussi un 1'17"9 en pneus C4 – "seulement" le deuxième composé le plus tendre de la gamme.

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
Kubica : Une matinée faite de compromis et loin d'être idéale

Article précédent

Kubica : Une matinée faite de compromis et loin d'être idéale

Article suivant

Red Bull n'avait "jamais connu une si bonne préparation"

Red Bull n'avait "jamais connu une si bonne préparation"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel