Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
EL3 dans
00 Heures
:
16 Minutes
:
08 Secondes
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
83 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
103 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
117 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
131 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
159 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
166 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
180 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
187 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
223 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
237 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
250 jours

Russell : Dire que nous ne sommes pas "les plus lents" serait mentir

partages
commentaires
Russell : Dire que nous ne sommes pas "les plus lents" serait mentir
Par :
28 févr. 2019 à 19:24

George Russell a terminé ses essais hivernaux 2019 et il tire le bilan d'une Williams FW42 plus lente que le reste du peloton tout en ne perdant pas sa motivation de rookie.

Pour la troisième journée consécutive, Williams a atteint ou dépassé les 119 tours parcourus. Un bilan intéressant et essentiel pour tenter de rattraper une partie du retard accumulé lors de la première semaine, mais un constat également : la FW42 n'est pour l'instant pas dans le rythme.

Lire aussi :

Au volant de la monoplace britannique ce jeudi, George Russell s'est dit satisfait du roulage mais bien sûr pas de la performance. "Assurément très heureux du nombre de tours effectués, mais évidemment tout est question de temps au tour et nous en avons probablement encore un peu à trouver. Disons que nous étions là-haut mais un grand pas derrière tout le monde, donc ce n'est que normal."

Pour autant est-il démotivé par cette situation ? "Non, pas vraiment pour être honnête. Toujours très motivé et énergique, et après, nous n'avons fait que deux distances de course et je me sens assez bien honnêtement. Donc je suis prêt à faire plus de tours, mais malheureusement je cède les clés à Robert [Kubica] demain."

Lire aussi :

Le Champion F2 2018 estime qu'il n'y a pas vraiment de point précis à mettre en avant pour expliquer le manque de compétitivité de la Williams : "Je pense que dans cette discipline, ce n'est jamais une chose. C'est une voiture si complexe, un sport si complexe avec 700 personnes qui travaillent. Tout doit fonctionner de concert, et pour moi c'est comme un puzzle : vous avez peut-être la meilleure pièce du puzzle, mais si les autres pièces ne fonctionnent pas avec elle et ne s'adaptent pas à cette pièce extraordinaire du puzzle, ça ne marchera pas. Et c'est similaire en Formule 1. Tout doit fonctionner pour faire de cette bête formidable ce qu'elle est."

"Je veux dire, je mentirais si je disais que nous n'étions pas les plus lents actuellement. Je pense que c'est la réalité, je pense qu'il est clair que nous avons assurément du travail à faire. Mais ce qui a été positif en fait, c'est que nous avons fait un grand pas en avant quand je suis monté dans la voiture mardi, quand Robert était dans la voiture hier, et j'espère qu'il progressera encore quand il montera dans la monoplace demain. Nous comprenons les problèmes et nous faisons tout pour les rectifier."

Article suivant
Grosjean : "Perdre une demi-journée, c'est toujours frustrant"

Article précédent

Grosjean : "Perdre une demi-journée, c'est toujours frustrant"

Article suivant

Test 2 LIVE Formule 1 Barcelone, Jour 4

Test 2 LIVE Formule 1 Barcelone, Jour 4
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone II
Catégorie Jeudi
Pilotes George Russell
Équipes Williams Racing
Auteur Fabien Gaillard