Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
52 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
59 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
73 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
87 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
101 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
108 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
122 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
136 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
143 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
157 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
178 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
192 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
220 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
227 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
241 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
248 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
262 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
283 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
297 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
311 jours

Sainz : Leclerc a "baissé les bras" face à la vitesse de McLaren

partages
commentaires
Sainz : Leclerc a "baissé les bras" face à la vitesse de McLaren
Par :
15 oct. 2019 à 11:00

Carlos Sainz a signé une cinquième place dont il est particulièrement fier à Suzuka, puisqu'il estime que la vitesse de McLaren a forcé Ferrari et Charles Leclerc à "baisser les bras" en fin de Grand Prix du Japon.

Qualifié septième, Carlos Sainz a profité de l'accrochage entre Max Verstappen et Charles Leclerc mais également du départ compliqué d'Alexander Albon pour se hisser un temps à la quatrième position en course. Finalement, le Thaïlandais a pu reprendre l'avantage. Mais quand Leclerc est remonté dans le peloton suite à ses problèmes du début de course, il n'a jamais pu revenir à moins de cinq secondes de l'Espagnol, ce qui l'a forcé à un dernier arrêt pour monter des tendres et tenter d'aller chercher le meilleur tour, faute de mieux.

Lire aussi :

Quand Motorsport.com a suggéré que cela avait dû lui procurer une certaine joie de contraindre Ferrari à faire cela, Sainz a déclaré : "Oh oui. Quand vous avez une Ferrari qui est à dix secondes derrière, et qu'ils sont deux secondes plus rapides en rythme de course, vous pensez que vous n'allez pas réussir. Mais j'ai économisé mes pneus au début du relais et quand il a été nécessaire d'attaquer, j'ai pu trouver une demi-seconde de rythme, et même s'il était une demi-seconde plus rapide lors des trois ou quatre premiers tours, il a soudainement eu de la dégradation. J'ai maintenu le rythme et il a baissé les bras. C'était sympa !"

Avec cette troisième cinquième place de la saison, Sainz est désormais passé devant Pierre Gasly au classement pilotes et pointe au sixième rang à quatre GP de la fin. L'Espagnol tient à donner à ce résultat un éclairage particulier en raison du rythme affiché par la MCL34. "Nous avons été capables, pour la première fois, de sentir que la voiture fonctionnait vraiment dans le premier secteur. Et quand l'équipe m'a demandé d'augmenter le rythme, j'ai commencé à faire [des temps en] 1'33"5 et Leclerc n'a pas pu suivre, et tout d'un coup nous avons pu retenir une Ferrari et être dans le rythme d'Albon. C'est la première fois cette année que ça arrive, donc je suis très heureux et fier de ça."

Lire aussi :

La course de Sainz aurait pu être bien différente si dans le premier tour il s'était accroché avec Lewis Hamilton qui, après avoir été ralenti par l'accrochage Verstappen/Leclerc devant lui, l'a dépassé par l'intérieur, dans un trou de souris, à l'entrée des Esses. "Il était dans mon angle mort donc je ne savais pas où se trouvait la Mercedes", se souvient le pilote McLaren. "Je savais qu'il était quelque part à l'intérieur et évidemment ils sont bien plus rapides dans les Esses ; en qualifs, c'était assez impressionnant de les voir ! Je ne savais pas où il était, donc j'ai dû lever un peu le pied et laisser un peu de place, et ça a été suffisant pour qu'il passe à fond et me double. C'était impressionnant."

Article suivant
Vettel : Rien n'explique notre performance des qualifs à Suzuka

Article précédent

Vettel : Rien n'explique notre performance des qualifs à Suzuka

Article suivant

La F1 s'apprête à voter sur les courses qualificatives pour 2020

La F1 s'apprête à voter sur les courses qualificatives pour 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Pilotes Charles Leclerc , Carlos Sainz Jr. Boutique
Auteur Fabien Gaillard