Sauber a accumulé plusieurs problèmes à Spa

Un point : c'est le bilan comptable de Sauber à Spa-Francorchamps. Maigre, mais aussi bien que lors des quatre courses précédentes réunies.

Respectivement qualifiés treizième et seizième, Marcus Ericsson et Felipe Nasr avaient pu monopoliser la septième ligne de la grille de départ au jeu des pénalités.

La course a été décevante : les deux pilotes sont remontés au gré des incidents, mais ne sont pas parvenus à devancer à l'arrivée quiconque autre que les McLaren et les Manor. Le point inscrit par Ericsson dimanche est donc un maigre lot de consolation suite au manque de compétitivité de la C34, mais aussi à un certain nombre de problèmes rencontrés par les deux pilotes.

"Assez tôt, nous nous sommes rendu compte que des débris étaient coincés contre mon fond plat, ce qui nous a fait perdre de l'appui aérodynamique lors du premier relais," relate Ericsson. "Nous n'arrivions pas à tenir le rythme de nos concurrents, donc nous avons perdu du terrain, ce qui était un peu frustrant."

 

 

"Pour le deuxième relais, nous avons enlevé les débris, et j'ai pu attaquer davantage, mais le rythme n'était quand même pas aussi bon qu'attendu. Nous avons eu un peu de chance au final, et nous avons pu marquer un point. Pour moi, c'est génial d'être dans les points une deuxième fois d'affilée."

Une course dure pour Nasr

Nasr, quant à lui, a échoué aux portes des points, juste derrière son coéquipier : "La course a été dure pour moi. Au départ, j'ai beaucoup patiné, j'ai perdu des places. Ma course a été compromise par des problèmes de freins. De plus, j'ai eu une crevaison lente sur le pneu avant-gauche pendant mon dernier relais."

Désormais, Sauber va aborder le Grand Prix d'Italie avec l'intention de montrer plus de compétitivité dans le Temple de la Vitesse qu'est Monza.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Sous-évènement Course
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Marcus Ericsson , Felipe Nasr
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags problèmes, reaction