Sécurité - Stewart s'inquiète de l'état d'esprit des pilotes

La sécurité est le sujet de discussion du moment en F3 Europe, où un pilotage dangereux a été montré par plusieurs concurrents, mais c'est un problème qui est présent à l'échelle de toutes les disciplines automobiles.

C'est en tout cas l'opinion exprimée par Jackie Stewart dans les colonnes du quotidien allemand Der Tagesspiegel. Selon le triple Champion du Monde F1, de nos jours, les pilotes se sentent trop protégés et, par conséquent, prennent des risques inconsidérés. Stewart prend pour exemple deux incidents récents.

"L'accident que Max Verstappen a eu à Monaco aurait pu être fatal," estime-t-il. "Et fin mai à Monza en F3, Lance Stroll a eu un accident terrible et est rentré aux stands à pied. Son père Lawrence m'a montré la vidéo à Montréal et j'ai été choqué. Et il était choqué aussi en se rendant compte de ce qui aurait pu arriver à son fils."

L'accident de Verstappen aurait pu être fatal

Jackie Stewart

Pionnier de la sécurité en Formule 1 à une époque où elle n'était pas une priorité, Stewart regrette de voir que les pilotes n'ont plus les moyens de se faire entendre malgré la présence de l'Association des Pilotes de Grand Prix (GPDA).

"Leur parole n'a pas de poids," déplore l'Écossais. "À l'époque, nous boycottions des courses, nous les faisions exclure du championnat, donc beaucoup de gens dans l'administration de la Formule 1 ont peur que les pilotes retrouvent ce pouvoir."

"Mais certains pilotes croient qu'il n'est plus nécessaire de s'inquiéter de la sécurité. Peut-être est-ce parce que beaucoup d'entre eux restent très jeunes et parce que la plupart d'entre eux ne sont même pas mariés."

Lire aussi - Rosenqvist - Ils se croient dans un jeu vidéo!

Le plateau 2015 est en effet particulièrement jeune, c'est même le plus jeune de l'Histoire : la moyenne d'âge des vingt pilotes est actuellement de 26 ans et 11 mois. En comparaison, la moyenne d'âge des pilotes qui ont couru le Grand Prix du Canada 2011 était de 30 ans, un record depuis 1996.

Cela montre une forte diminution lors de ces dernières années, provoquée à la fois par la retraite de vétérans comme Michael Schumacher et Rubens Barrichello, et par l'arrivée de très jeunes concurrents tels que Daniil Kvyat et Max Verstappen.

Quoi qu'il en soit, Stewart serait heureux de contribuer au GPDA, d'autant que selon lui, la situation n'est pas près de s'arranger. "Bien sûr que j'aiderais. Il faudrait juste me le demander. Beaucoup de gens disent que la F1 n'est plus la même qu'avant, mais les risques sont les mêmes. C'est triste, mais il ne va pas falloir une mais deux morts pour que tout le monde retrouve la raison," conclut-il avec pessimisme.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jackie Stewart , Max Verstappen , Lance Stroll
Type d'article Actualités
Tags accidents, déclaration, stewart, sécurité