Verstapen explique sa sortie avec Hamilton par l'usure des pneus

Max Verstappen a indiqué que l'état d'usure avancé de ses pneumatiques a provoqué sa sortie de piste lors de la première attaque de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo.

Au 48e tour du Grand Prix de São Paulo, Max Verstappen a vu Lewis Hamilton se déporter à l'extérieur dans la descente vers le virage 4. Le pilote Mercedes tentait de ravir la première place au Néerlandais mais la manœuvre s'est avérée infructueuse. Tout particulièrement, la défense de Verstappen a été pointée du doigt par de nombreux observateurs.

Le pilote Red Bull a repoussé l'attaque de son rival en l'envoyant au-delà des limites de la piste tout en l'accompagnant dans la zone de dégagement, ce qui, selon Mercedes, aurait mérité une pénalité. Les commissaires ont pourtant classé l'incident sans suite et Verstappen s'est justifié sur son pilotage, indiquant qu'il n'avait pas volontairement quitté la piste.

"Bien sûr, nous avons tous les deux essayé de prendre le virage en tête donc j'ai freiné un peu plus tard pour tenter de garder la position", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Les pneus étaient déjà un peu usés, donc j'étais vraiment à la limite de l'adhérence. C'est pourquoi je n'étais pas complètement à la corde car c'est une façon plus sûre de partir un peu au large."

"D'une certaine façon, je suis heureux que les commissaires aient décidé de nous laisser continuer à faire la course parce que je pense que le spectacle était superbe."

La manœuvre de Verstappen est-elle différente de celle de Hamilton au départ du Grand Prix de Grande-Bretagne ? Pour le Néerlandais, la réponse est oui : "Je ne pense pas que ce soit pareil. Ce sont deux virages complètement différents. Il n'y a pas grand-chose de plus à dire, ce n'est pas la même chose."

Quant à Hamilton, il a tout d'abord qualifié le geste de son rival de "fou" dans un message radio avant d'indiquer plus tard qu'il était seulement reconnaissant de ne pas avoir perdu de morceaux de carbone.

"Je pense que j'étais devant au début, il a résisté et nous sommes tous les deux sortis de la piste", a commenté le septuple Champion du monde au sujet de son escarmouche. "Il allait sortir de la piste, donc j'ai dû l'éviter et sortir. Je n'ai pas apprécié, évidemment je dois regarder les images, mais c'était intense et je n'en attendais pas moins. Nos roues ne se sont pas touchées, c'est bien."

Avec Alex Kalinauckas

Lire aussi :

partages
commentaires
Retards de fret : La F1 va tirer les leçons
Article précédent

Retards de fret : La F1 va tirer les leçons

Article suivant

Giovinazzi s'engage en Formule E avec Dragon

Giovinazzi s'engage en Formule E avec Dragon
Charger les commentaires