Vettel convaincu de pouvoir encore jouer le titre

Le pilote allemand reste convaincu qu’il peut encore se battre pour le titre mondial cette saison, malgré le dernier revers subi en Espagne. 

Vettel convaincu de pouvoir encore jouer le titre
Podium : le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing, le deuxième, Kimi Raikonnen, Scuderia Ferrari, le troisième, Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Podium : le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing, le deuxième, Kimi Raikonnen, Scuderia Ferrari, le troisième, Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari, en conférence de presse
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 fête sa victoire dans le Parc Fermé avec le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari, dans le parc fermé des qualifications

Ferrari est arrivé à Barcelone le week-end dernier avec la ferme intention de décrocher sa première victoire de la saison, comme l’avait annoncé son président Sergio Marchionne. Mais il n’en fut rien, même avec l’accrochage qui a éliminé les deux Mercedes dès le départ de la course. La Scuderia n’a pas su saisir l’opportunité, tandis que Max Verstappen a décroché son premier succès avec Red Bull Racing. 

Ferrari avait déjà connu des qualifications extrêmement difficiles, au terme desquelles les deux monoplaces rouges étaient reléguées en troisième ligne. L’écurie italienne travaille cette semaine en essais privés pour mieux comprendre ce qui s’est passé concernant la gestion des pneus. Malgré cette situation, Sebastian Vettel reste convaincu qu’il n’est pas encore exclu de la lutte pour le titre, comme il l’a fait savoir ce mardi. 

"Je crois que oui, nous le pouvons", a-t-il répondu quand il a été interrogé sur la possibilité de battre Mercedes au championnat. "Il y a une chance. Nous ne sommes pas dans la meilleure position actuellement. Nous ne sommes pas les favoris en allant à Monaco. Mercedes reste favori."

"Mais nous travaillons très dur et s’il y a une chance de gagner, nous essayons de gagner. La première étape pour ce potentiel titre, c’est la course de Monaco. Après Monaco, il y a le Canada. Alors nous y allons étape par étape, sans essayer de regarder trop loin, mais dans l’ensemble je suis convaincu qu’il y a une chance."

Une chance unique

Vettel admet que le potentiel de Ferrari est supérieur à ce que peut laisser penser le début de saison, mais la clé est d’abord de mieux exploiter la performance des pneus le samedi en qualifications. C’est l’objet des deux journées qui se déroulent à Barcelone cette semaine. 

"Je crois que c’est une chance unique de faire des tests sur le même circuit juste après le Grand Prix, avec plus ou moins les mêmes conditions", note-t-il. "Ce n’est pas un grand secret, nous avons eu un peu de mal, alors nous avons essayé certaines choses ce matin. Nous devons bien regarder tout ça, mais ce n’est pas la seule chose pour laquelle nous sommes là aujourd’hui." 

Le quadruple Champion du monde se dit certain de voir Ferrari faire mieux que Red Bull si des améliorations en qualifications arrivent rapidement. 

"Si nous passons un bon samedi, ils [Red Bull] ne devraient pas représenter une telle menace. Ils ont continué à progresser, et nous aussi. Mais je crois qu’il est clair que le samedi [en Espagne] ne s’est pas déroulé comme nous le pensions, ni comme nous l’espérions."

"Si nous nous étions qualifiés un peu plus haut [sur la grille], la course aurait pu être différente. Nous connaissons le résultat maintenant, et nous savons sur quoi travailler. Il y a des choses que nous essayons de faire ici, d’autre que nous essaierons au cours des prochaines semaines et des prochains mois."

partages
commentaires

Button en tête de la matinée d'essais à Barcelone

Sauber et Force India remettent l'accord moteur en cause