Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
14 août
EL1 dans
05 Heures
:
51 Minutes
:
56 Secondes
11 sept.
Prochain événement dans
27 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
55 jours
23 oct.
Prochain événement dans
69 jours
31 oct.
Prochain événement dans
77 jours

Wolff : L'histoire de Binotto sur les moteurs, une "connerie totale"

partages
commentaires
Wolff : L'histoire de Binotto sur les moteurs, une "connerie totale"
Par :
19 juil. 2020 à 07:30

Le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, a déclaré que les propos de Mattia Binotto, le team principal de Ferrari, sur le fait que les directives techniques sur les moteurs ont touché toutes les écuries étaient des "conneries".

Au début du week-end de Grand Prix de Hongrie, le responsable de Ferrari, Mattia Binotto, a déclaré que Ferrari avait subi, comme l'ensemble des écuries, le contrecoup des directives techniques de la FIA sur les moteurs. Pour Toto Wolff, patron de Mercedes, la soudaine baisse de performances de la Scuderia en la matière ne repose pas que sur cela.

L'Autrichien a par ailleurs expliqué que Mercedes avait été quasiment poussé au "burn-out" concernant le travail mené sur ses propres moteurs par Ferrari l'an passé et a pointé l'"ironie" que constitue le bond en avant en termes de performances fait par le constructeur de Stuttgart en conséquence.

Lire aussi :

Dans le contexte du désormais fameux accord aux termes secrets entre la Scuderia et la FIA sur le moteur 2019 et de la perte de performances des propulseurs italiens, Wolff a répliqué sèchement à son homologue. "Une autre connerie totale, l'histoire des directives techniques."

"Il y avait une réglementation claire sur les unités de puissance. Il y a eu des clarifications à Austin, [sur] ce qui était permis ou pas, qui étaient importantes, mais rien de surprenant, en aucun cas, parce que si vous respectiez les règles, c'était de toute façon clair."

"Je pense que l'ironie de l'histoire est que nous avons été poussés par certains de nos concurrents à des niveaux absolument nouveaux. Ça nous a presque conduit au burn-out l'an passé, pour développer et innover d'une façon qui soit compétitive sur la piste. Et voilà, je pense que nous avons fait un bond substantiel en performances entre 2019 et 2020. Parce que nous devions le faire l'année dernière, et c'est un petit peu ironique pour moi."

Pas d'accord sur les Accords

Ne s'arrêtant pas en si bon chemin, Wolff a également tenu à répondre à Binotto sur un autre terrain, celui des Accords Concorde. Ces derniers jours, McLaren et Ferrari ont indiqué être prêts à signer ces engagements commerciaux et de gouvernance couvrant la période 2021-2026, le team principal de la Scuderia déclarant toutefois que ce n'était pas le cas de toutes les écuries : "Je ne suis pas vraiment capable de vous répondre car, comme je l'ai dit, du côté de Ferrari, nous sommes heureux et prêts à signer. Je pense que la question devrait être posée à ceux qui ne sont pas encore pleinement satisfaits." 

Lire aussi :

Pour Wolff, il faudrait que ces discussions restent privées : "Je ne sais pas pourquoi certaines des autres équipes ont fait ces commentaires ridicules, qu'ils sont prêts à signer et qu'il semble que certains concurrents ne le soient pas."

"Ils font d'eux la risée du public en disant cela publiquement. Les négociations devraient se tenir en privé, sans que les compétiteurs ne fassent de commentaires. Et, à cet égard, nous discutons avec Liberty, nous désirons rester en F1. Il y a des clauses qui nous gênent un petit peu, mais rien qui ne puisse pas être résolu."

Verstappen invite Russell à se mêler de ses affaires

Article précédent

Verstappen invite Russell à se mêler de ses affaires

Article suivant

GP de Hongrie F1 - Programme TV et guide d'avant-course

GP de Hongrie F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique , Ferrari Races Boutique
Auteur Fabien Gaillard