Wolff soutient une proposition de plafond budgétaire

Le Directeur de Mercedes Motorsport, Toto Wolff, soutient la proposition émise par Max Mosley, qui a récemment suggéré qu'il était impératif d'établir un plafond budgétaire pour les équipes qui le désireraient. Elles auraient le droit, en contre-partie, à une plus grande liberté technique dans la conception de leurs monoplaces.

Max Mosley, ancien Président de la FIA, avait tenu à avertir : la F1 se dirige vers une crise majeure si rien n'est modifié du point de vue économique. Selon le Britannique, le principal problème se situe dans l'écart de budget entre les constructeurs et les équipes privées.

Lire aussi : Mosley suggère des budgets capés à 100M€

"Je pense que l'idée avancée par Max est intéressante," a affirmé Wolff à Forbes. "Disposer de plus de liberté de développement à condition de respecter un plafond budgétaire prédéfini est intéressant. Mais le diable est toujours dans le détail. Il faut voir comment mettre cela en œuvre et il faut arriver à faire voter cela, ce qui n'est pas aisé avec la structure actuellement mise en place en F1."

Faisant ici référence au Groupe Stratégique, l'homme fort de l'équipe Mercedes est également conscient que la F1 est souvent cruelle avec les petites équipes.

"Certaines équipes [comme Caterham et Marussia] sont venues puis ont disparu alors que le contexte économique de la F1 était très stable. Cela démontre à quel point il n'est pas aisé de franchir le cap d'une présence en Formule 1. Sauber, Force India ou Lotus sont des équipes déjà présentes depuis longtemps."

Des moteurs deux fois plus onéreux? Wolff dément

L'une des autres questions liées à la situation financière des équipes indépendantes réside dans le coût des unités de puissance hybrides. Williams expliquait il y a peu qu'elle payait près de deux fois plus cher, en passant du V8 atmosphérique au V6 turbo hybride.

Des chiffres contestés par Toto Wolff, qui avance les montants qui concernent le constructeur qu'il représente, Mercedes.

Lire aussi : Mosley - Sans accord, "la Formule 1 va s'effondrer"

"Les anciens moteurs se situaient entre 10 et 14 millions d'euros, bien plus proches des 14 concernant Mercedes. Aujourd'hui, la facture s'élève à environ 16,5 millions d'euros."

"Certains chiffres erronés ont été avancés. Les prix sont similaires chez nos concurrents : entre 15 et 17 millions. On peut estimer l'augmentation des coûts de 15 à 20%. Le reste, j'ignore d'où cela provient, c'est simplement faux."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags budget, coût, equipes, f1, max mosley, moteur, plafond, toto wolff