Alonso : "Nous devons être prêts pour toute éventualité"

Généralement peu loquace le vendredi, Fernando Alonso a reconnu que la première journée d’essais libres avait été différente ce vendredi en Hongrie

Généralement peu loquace le vendredi, Fernando Alonso a reconnu que la première journée d’essais libres avait été différente ce vendredi en Hongrie. La faute à un circuit très particulier, le Hungaroring proposant des caractéristiques bien différentes des habituels tracés européens. Bien placée par rapport aux Red Bull, et devant les Williams, la Scuderia serait sur le bon chemin dans ces conditions.

« Nous avons dû beaucoup travailler sur le setup pour essayer d’adapter la voiture au circuit, aux pneus et aux températures élevées », explique le pilote espagnol. « C’est certain, il y a encore beaucoup à faire pour être aussi compétitive que nous l’aimerions, mais je crois que nous sommes sur la bonne voie. »

Pour Alonso comme pour ses comparses, les conditions d’adhérence minimales sont le principal problème à régler durant ce week-end. « Il y a moins d’adhérence ici que lors des années précédentes, mais c’est la même chose pour tout le monde et désormais nous devons essayer de préparer la voiture aussi bien que possible pour les qualifications et la course », précise-t-il.

A en croire les prévisions météo du clan italien, quelques opportunités pourraient se dessiner en fonction du scénario que proposera le ciel de Budapest. « Les températures élevées comme celles que nous avons vues aujourd’hui représentent toujours un challenge pour les pneus, mais les prévisions donnent des conditions plus fraîches demain et peut-être de la pluie pour dimanche. Nous devons être prêts pour toute éventualité. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Williams
Type d'article Actualités