Alonso veut prolonger chez Ferrari au-delà de 2016

Après avoir réaffirméson intention de rester chez Ferrarila saison prochaine, Fernando Alonso est allé plus loin encore

Après avoir réaffirmé

son intention de rester chez Ferrari

la saison prochaine, Fernando Alonso est allé plus loin encore. Dans un long entretien publié sur le site officiel de la Scuderia, le double Champion du Monde explique que son investissement est total au sein de l'écurie italienne, et qu'il y voit son avenir en F1. L'Espagnol révèle notamment que les discussions sont en cours pour prolonger son actuel contrat au-delà de son échéance en 2016.

"Cela fait un an maintenant que j'ai dit que je voulais rester chez Ferrari et prolonger mon contrat", rappelle-t-il. "C'est mon souhait. J'ai un contrat pour deux ans encore et, comme je l'ai toujours dit au sujet des rumeurs, ce que je veux c'est continuer. A vrai dire, nous travaillons là-dessus."

L'avenir d'Alonso a été sujet à de nombreuses rumeurs au cours de ces derniers mois, alors que la situation sportive est difficile à vivre en 2014, sans aucune victoire à se mettre sous la dent à ce jour. Cette mise au point vient également appuyer les propos de Marco Mattiacci, qui a pour sa part réfuté l'existence de toute clause de départ dans le contrat d'Alonso.

L'effet Mattiacci déjà d'actualité ?

Alonso apparaît comme un homme convaincu de pouvoir enfin décrocher un troisième titre mondial dans les années qui viennent avec la Scuderia. Le travail engagé par Mattiacci à la tête de l'équipe s'annonce fructueux, et l'image véhiculée par l'équipe de Maranello reste également séduisante aux yeux de l'un de ses deux pilotes "star".

"Bien entendu, le plus important est de gagner, car c'est la même chose pour tous les sportifs", concède Alonso. "Toutefois, je crois que Ferrari peut offrir beaucoup plus que le simple fait de gagner. Il y a de la passion pour cette équipe, ce qui vous rend fier de ce que vous faites en tant que pilote, indépendamment des résultats."

"Ce qui est le plus important, c'est de régler les choses qui ne vont pas bien sur la voiture et dans l'équipe, et de faire tout ce qui est nécessaire. [Marco] Mattiacci partage aussi ce désir de changer les choses et d'être plus agressif dans notre approche de travail. Cette volonté renouvelée de gagner rend le fait de rester chez Ferrari encore plus attrayant."

Sa pire saison chez Ferrari

Alonso ne le cache pas, la saison en cours est "sans aucun doute la plus difficile parmi les cinq que j'ai passées chez Ferrari". A l'aube du dernier Grand Prix de la saison, qui plus est à domicile pour la Scuderia, le constat d'échec est sans appel. Mais les progrès sont désormais réels.

"Nous arrivons à Monza dans une plus grande difficulté [que les autres années] et sans avoir une idée vraiment claire de ce à quoi ressemblera la course pour nous. Les autres années, nous nous battions pour le titre, un podium était à notre portée, peut-être même une victoire. Depuis onze courses maintenant nous nous battons pour résoudre la situation et devenir plus compétitifs, et je crois que nous l'avons fait. Je dois dire que les progrès sont visibles, car lors des trois ou quatre dernières courses nous sommes devenus plus compétitifs."

"Ce qui est certain, c'est que nous devons réduire l'écart durant l'hiver, et bien plus que lors des hivers précédents. C'est un écart d'environ une seconde et demie. Clairement, l'attente pour l'année prochaine est de progresser énormément. C'est un défi majeur pour toute l'équipe, car je pense que nous avons les compétences, nous avons la structure, c'est juste à nous de travailler dur."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités