Räikkönen - Ferrari a appris de 2014

2014 fut la pire saison de Ferrari depuis bien longtemps : pour la première fois depuis 1993, la Scuderia n'a pas remporté une seule victoire de la saison, si bien que Kimi Räikkönen a échoué en-dehors du top 10 au championnat des pilotes

2014 fut la pire saison de Ferrari depuis bien longtemps : pour la première fois depuis 1993, la Scuderia n'a pas remporté une seule victoire de la saison, si bien que Kimi Räikkönen a échoué en-dehors du top 10 au championnat des pilotes.

Dominé de la tête et des épaules par son coéquipier Fernando Alonso, le Finlandais a bien l'intention de retourner la situation à son avantage cette année, en espérant tout d'abord disposer d'une meilleure monoplace avec la SF15-T qui a été présentée aujourd'hui.

"C’est bien de la voir en une pièce car je l’avais vue la semaine dernière mais c’était différent", commente Räikkönen au sujet de sa nouvelle monture. "Elle a l’air bien, elle est différente de celle de l’année dernière. Elle a l’air bonne, et normalement, quand elle a l’air bonne, elle est bonne. Cependant, il faut attendre les essais pour voir comment elle se comporte, mais la première impression est bonne".

Il semble que les ingénieurs de la Scuderia soient parvenus à libérer un peu d'espace à l'intérieur du cockpit pour améliorer le confort des pilotes : "C’est une position plus agréable que celle de l’an dernier, il y a un peu plus d’espace. C’est la même histoire : avant d’avoir essayé la voiture, il peut y avoir des petites choses qu’il faudra changer après coup".

Räikkönen ne s'estime pas entièrement responsable de la débâcle de 2014 : selon lui, la malchance a également joué un rôle. Il espère toutefois parvenir, avec Ferrari, à inverser la situation pour se retrouver dans un cercle vertueux.

"Je pense que nous avons beaucoup appris de l’an dernier, de ces temps difficiles", affirme-t-il. "Nous avons joué de malchance dans quelques courses, mais cela se passe ainsi, parfois. Nous avons compris beaucoup de choses et nous pouvons espérer retourner la situation à notre avantage cette année, être forts en tant qu’équipe et nous renforcer".

Encore du pain sur la planche

Pour le pilote Ferrari, il est trop tôt pour se fixer des objectifs. Une seule chose est certaine : la Scuderia mettra tous les moyens possibles dans la reconquête de la plus haute marche du podium.

"Evidemment, nous voulons être aussi forts que possible, mais c’est trop tôt pour dire où nous serons", philosophe Räikkönen. "Nous allons être à 100%, travailler de façon unie pour pousser les choses vers l’avant et continuer à construire ce que nous avons commencé pendant l’hiver. C’est le point de départ, et les résultats devraient venir. Nous verrons les résultats des premiers essais et où nous serons à ce moment-là. Nous continuerons à travailler dur, et je suis sûr que les résultats viendront".

Enfin, c'est un Räikkönen typique qui relativise le fait de piloter pour une écurie qui, statistiquement, est la meilleure de l'Histoire de la Formule 1. Il préfère mettre l'accent sur le travail qui reste à abattre.

"Pour moi, ce n’est pas si différent", déclare-t-il. "J’ai déjà été ici auparavant, je connais la plupart des gens, d’autres ont changé, les méthodes de travail de l’équipe ont changé, surtout par rapport à l’an dernier. Je pense que cela va dans la bonne direction. Nous avions beaucoup de travail, il nous reste du pain sur la planche. J’apprécie les gens qui travaillent ici, j’apprécie l’équipe, j’ai remporté le championnat avec".

"Je ne ressens pas la même chose quant à être ‘pilote de F1 Ferrari’ car pour moi, c’est normal d’être ici. Mais évidemment, de l’extérieur, c’est l’équipe la plus historique et c'est le meilleur endroit où être, donc je suis très heureux d’être impliqué dans l’équipe et d’en faire partie", conclut le Champion du Monde 2007.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités