Vettel et Alonso ensemble…chez McLaren?

Sollicité par la presse italienne pour en dire plus concernant les raisons de l'attente d'une annonce concernant sa destination future, pressentie pour être Ferrari par Niki Lauda et Helmut Marko, Sebastian Vettel s'est refusé à apporter plus de...

Sollicité par la presse italienne pour en dire plus concernant les raisons de l'attente d'une annonce concernant sa destination future, pressentie pour être Ferrari par Niki Lauda et Helmut Marko, Sebastian Vettel s'est refusé à apporter plus de précisions, tout en lâchant un commentaire pour le moins énigmatique en conférence de presse, ce jeudi.

"Pas de nouvelles. J'espère être en mesure de bientôt faire une annonce. Quand je la ferai, vous comprendrez sans doute pourquoi [il a fallu attendre]", a lâché le pilote allemand dans un immense sourire qui en disait aussi long que sa réponse.

Selon Maurice Hamilton, reporter britannique très respecté dans la pitlane, Vettel comme Alonso auraient été vus à l'aéroport de Farnborough en deux occasions distinctes, à 20 km du MTC McLaren, véhiculés dans des limousines Mercedes.

Ainsi, la posibilité d'une dream-team McLaren/Honda/Alonso/Vettel existerait bien sur un marché fort agité. On rappellera par ailleurs que le groupe bancaire Santander, qui soutient Alonso depuis de nombreuses années et l'avait suivi chez Ferrari, est également partenaire de l'équipe McLaren.

Interrogé sur l'engagement imminent d'une équipe professionnelle en cyclisme, Alonso a lui aussi délivré une réponse pouvant donner lieu à de nombreuses interprétations, et volontairement oublié de répondre à une question concernant sa destination l'an prochain.

"Il y a deux semaines, on a annoncé un partenariat avec Novo Investment, du Qatar. Ils contrôlent notre prochain projet. Nous sommes très excités. Pour eux, ce n'était pas le bon moment pour créer l'équipe. Nous avons un autre projet excitant à annoncer, peut-être la semaine prochaine ou dans une dizaine de jours. J'aime tellement le cyclisme".

"Nous voulons les pilotes les plus compétitifs disponibles" a de son côté assuré Ron Dennis, qui disait au Japon n'avoir signé encore personne au micro de Sky Sports.

"Bien entendu, Fernando est l'un d'entre eux. J'ai parlé avec chaque pilote de la pitlane – disons, du haut de la pitlane-. Il n'y a pas d'obstacle à un retour de Lewis, un retour de Fernando, ou à ce que Jenson et Kevin restent. Nous avons des options".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Niki Lauda , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités