GP2 - ART Grand Prix : Encore un meeting sans point

ART Grand Prix a vécu un week-end difficile à Spa-Francorchamps où des qualifications compliquées ont planté le décor du huitième meeting des GP2 Series

ART Grand Prix a vécu un week-end difficile à Spa-Francorchamps où des qualifications compliquées ont planté le décor du huitième meeting des GP2 Series. Un orage, des averses violentes et plusieurs neutralisations ont donné le ton du week-end et ART Grand Prix a quitté la Belgique sans avoir marqué de point pour la première fois de la saison.

Dans la première course, Jules Bianchi, qui retrouvait le volant après s’être fracturé une vertèbre en Hongrie, avait un rythme convenable et a réussi à remplir son premier objectif qui était de voir le drapeau à damier. Au départ, Sam Bird était quant à lui la victime innocente d’une collision qui a ruiné la suite de son week-end. Le lendemain, bien que bloqué dans le trafic, Sam a signé le cinquième meilleur tour en course à un moment où la piste était encore humide, ce qui démontre son potentiel.

Jules Bianchi :


" Après quelques semaines de douleur et de convalescence, j’étais très heureux de recevoir le feu vert des médecins pour participer aux courses de Spa. Le court roulage sous la pluie le vendredi matin ne m'a pas permis de trouver les réglages adaptés et les qualifications ont été extrêmement difficiles. Je n'étais donc pas à l'aise dans la voiture lors de la première course et il m’était impossible d’aller plus vite. Nous avons pu améliorer les choses pour la seconde course mais je suis parti à la faute sur un vibreur encore humide au quatrième tour. L’équipe et moi allons tout faire pour redresser la barre à Monza et retrouver notre niveau de performance auquel nous sommes habitués."

Sam Bird :


"A partir de maintenant, le plus important sera de se débarrasser de la malchance ! J’ai du mal à croire toutes les mésaventures qui me sont arrivées cet été et Spa n’a pas été différent des rendez-vous précédents avec Clos qui me heurte durement à l’arrière en sortant de la Source. Comme chacun le sait, le résultat de la première course est la clef de la seconde et en partant dernier je savais que je devais m’attendre à un âpre combat le dimanche. J’ai quand même livré quelques beaux duels et j’ai gagné pas mal de places. Je suis impatient de rouler à Monza pour battre la malchance."

Frédéric Vasseur :


"Il y avait trop de phénomènes discordants pour que Spa-Francorchamps nous réussisse. Nous avons eu du mal à trouver les meilleurs réglages, Jules se relève d’une sérieuse blessure mais a été performant et Sam a encore une fois été malchanceux en étant percuté au départ de la première course et la météo n’a pas aidé à gérer des qualifications transformées en loterie. Le plus important est qu’aucun de ces facteurs n’est imputable à ART Grand Prix et que l’équipe continue à bien travailler et à être compétitive."

[Communiqué d'ART Grand Prix]

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Sam Bird , Frederic Vasseur , Jules Bianchi
Équipes ART Grand Prix
Type d'article Actualités