Deuxième victoire pour un Nelson Piquet Jr dominateur

Déjà leader du championnat, Nelson Piquet Jr. a remporté une victoire nette et sans bavure à Moscou. Le Brésilien de l’équipe NEXTEV TCR, en 2e position sur la grille, s’est emparé de la tête dès le départ en surprenant le poleman Jean-Éric Vergne qui a trop patiné au feu vert.

Je savais que ça se passerait bien pour nous sur un circuit étroit et bosselé comme celui-ci,” s’est réjouit Piquet, deuxième pilote seulement à remporter une seconde victoire cette saison.

Piquet précédait à l’arrivée Lucas di Grassi tandis que Jean-Eric Vergne, 2e dans les premiers tours mais dépassé par l'autre Brésilien durant leur arrêt au stand pour changer de voiture au 18e tour s’est fait chiper la troisième marche du podium par Sébastien Buemi en vue de l’arrivée.

Buemi pénalisé par... son équipe

Ce dernier a été le grand perdant de cette phase de changements de voiture. Alors que Piquet se détachait durant les premiers tours, son avance augmentant jusqu’à quatre secondes avant de se stabiliser autour de trois secondes, le Suisse restait au contact de Vergne et Di Grassi tout en préservant mieux son énergie que le trio qui le précédait. S’arrêtant un tour plus tard que les deux susnommés (et deux après Piquet), il restait trop longtemps immobilisé au stand en raison d’une erreur (élégamment reconnue dans détour par Alain Prost) de l’équipe e.DAMS-Renault et perdait une dizaine de secondes.

Dans son malheur, il parvenait tout de même à conserver sa 4e place grâce à l’écart que le quatuor de tête avait creusé dans la première partie de course. Il allait ensuite, on l’a dit, repasser Vergne de façon plutôt musclée à quelques encablures de l'arrivée, limitant les dégâts au championnat. Heidfeld l'imitait dans la foulée pour s'emparer de la 4e place devant le Français. Auteur d'un nouveau meilleur tour, ce dernier engrangeait cependant de nouveaux points de bonus. Avec trois poles et deux records du tour, ceux-ci représentent aujourd’hui un bon tiers de son capital au championnat!

Vergne privé de podium

Son équipier Nicolas Prost a connu une nouvelle course difficile. Surpris au départ par Daniel Abt (qui gagnait deux places en grillant également la politesse à Jérôme d’Ambrosio), le Français se retrouvait 7e et allait perdre une autre place lors du changement de voiture (au profit de Salvador Duran) puis encore une en se faisant doubler par Antonio Felix Da Costa en piste. D’Ambrosio, quant à lui, a disparu des avant-postes après son arrêt au stand.

Ce passage au stand s’est beaucoup mieux déroulé pour Nick Heidfeld : 8e jusqu’à la mi-course, il a gagné trois places pour s’emparer de la 5e et y rester jusqu’à l’arrivée. Idem pour Duran, passé de la 10e place à la 7e derrière Abt qu’il allait conserver jusqu’au drapeau à damier.

En milieu de peloton, de belles bagarres ont notamment opposé Jarno Trulli à Da Costa d'abord, puis à Justin Wilson et un Loïc Duval bien remonté depuis la dernière ligne mais qui est venu harponner l'Italien à l'épingle. Plus posé, Wilson est venu compléter le top 10 pour ses débuts en Formule E.

Formule 1 - ePrix de Moscou
 PiloteEcurieTemps
01   N. Piquet  China Racing 35 tours
02   L. Di Grassi  Abt +2.0
03   S. Buemi  e.dams +11.1
04   N. Heidfeld  Venturi +11.5
05   J. Vergne  Andretti +12.4
06   D. Abt  Abt +25.6
07   S. Duran  Amlin Aguri +29.0
08   A. Felix da Costa  Amlin Aguri +30.5
09   N. Prost  e.dams +31.6
10   J. Wilson  Andretti +46.3
11   L. Duval  Dragon Racing +49.8
12   J. D'Ambrosio  Dragon Racing +51.5
13   K. Chandhok  Mahindra +52.5
14   J. Alguersuari  Virgin +55.8
15   S. Sarrazin  Venturi +56.7
16   B. Senna  Mahindra +1 tour
17   V. Liuzzi  Trulli +1 tour
18   J. Trulli  Trulli +3 tours
19   A. Garcia  China Racing +3 tours
20   S. Bird  Virgin +11 tours
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Moscou
Circuit Streets of Moscow
Type d'article Résumé de course