La Formule E dévoile un premier aperçu de sa Gen3

La prochaine monoplace de Formule E vient d'être dévoilée dans un teaser, même s'il faudra attendre davantage pour mieux l'observer.

La Formule E dévoile un premier aperçu de sa Gen3

C'est en marge des essais de pré-saison à Valence que la Formule E et la FIA ont donné aux médias et au grand public un avant-goût de la monoplace électrique nouvelle génération, la Gen3, tandis que les constructeurs viennent de découvrir le design dans son intégralité.

"La Gen3 est notre voiture de course la plus rapide, légère, puissante et efficiente à ce jour. C'est une créature conçue pour son habitat : courir roue contre roue sur des circuits urbains." PDG de la Formule E, Jamie Reigle ne tarit pas d'éloges sur ce nouveau bolide – toujours conçu par l'entreprise française Spark Racing Technology – qui continue de se démarquer des autres monoplaces par son apparence.

C'est aussi par ses caractéristiques techniques que la Gen3 s'illustre, avec deux moteurs, un de 250 kW à l'avant et un de 350 kW à l'arrière, pour une capacité de régénération au freinage de 600 kW, tandis que la puissance maximale est de 350 kW (environ 470 ch). En conséquence de la présence de ce moteur à l'avant, il n'y a pas de freins hydrauliques à l'arrière.

La monoplace sera plus légère et moins volumineuse que la Gen2, l'ensemble de ces facteurs permettant une vitesse de pointe théorique de 320 km/h (qui sera évidemment difficile à atteindre sur les pistes parfois étriquées visitées par la Formule E).

 

En course, grâce à ces innovations techniques, c'est 40% de l'énergie utilisée qui proviendra de l'énergie recouvrée au freinage, contre 30% à 35% pour la Gen2.

Côté écologie, l'objectif est de recycler les pneus, les cellules de batterie et les pièces cassées en fibre de carbone, d'inclure 26% de matériaux durables dans les nouveaux pneus Hankook et que plus de 90% de l'énergie électrique soit convertie en énergie mécanique, pour une déperdition moindre.

Spark a déjà commencé les premiers essais de la Gen3, et les constructeurs recevront leurs nouvelles voitures au printemps.

Quant aux tests de pré-saison qui ont lieu cette semaine au Circuit Ricardo Tormo, c'est Robin Frijns (Envision) qui a signé le meilleur temps ce lundi en 1'26"968, devançant les DS Techeetah de Jean-Éric Vergne et António Félix da Costa ainsi que son coéquipier Nick Cassidy de près de deux dixièmes.

Lire aussi :

 

partages
commentaires
La Formule E est assez forte "pour se relever" selon Félix da Costa
Article précédent

La Formule E est assez forte "pour se relever" selon Félix da Costa

Article suivant

Giovinazzi "dérouté" par une Formule E "complètement différente"

Giovinazzi "dérouté" par une Formule E "complètement différente"
Charger les commentaires