Jake Dennis triomphe à domicile, Sam Bird perd gros

Au cœur du centre ExCeL London, Jake Dennis se tient loin des incidents et remporte la première course de l'E-Prix de Londres du week-end.

Jake Dennis triomphe à domicile, Sam Bird perd gros

Quelques heures après la séance de qualifications humide de la première course de l'E-Prix de Londres, ayant vu Alex Lynn signer sa première pole position depuis 2017, le circuit d'ExCeL London est complètement sec pour la course, limitée à 45 minutes et un tour supplémentaire. En marge du week-end, la FIA a décidé de réduire la consommation d'énergie à 48 kWh afin d'augmenter la gestion et par conséquent les chances de dépassement, mais aussi de porter la durée de l'Attack Mode à huit minutes.

Lire aussi :

À l'extinction des feux, Lynn conserve son avantage mais derrière le Britannique, quelques coups de roue sont donnés. Alexander Sims est poussé contre le mur par Mitch Evans, ce qui provoque un abandon pour le premier et un passage au stand pour le second. La direction de course neutralise l'épreuve et au même moment, l'autre Jaguar de Sam Bird, leader du classement général, s'engouffre dans la pitlane et abandonne ! C'est un début de course cauchemardesque pour l'équipe britannique.

Une fois le drapeau vert agité, certains pilotes activent leur premier mode attaque. Lynn et Jake Dennis imitent leurs adversaires dans le même tour, ce qui gèle les deux premières positions. Derrière, Sébastien Buemi conserve la troisième place mais Sergio Sette Câmara, qualifié quatrième, se frotte à Lucas di Grassi puis à Norman Nato et chute au classement. Le Français est d'ailleurs pénalisé pour s'être montré un peu trop rugueux avec le Brésilien.

À l'inverse, Nyck de Vries évite les contacts et en profite pour remonter jusqu'au quatrième rang à la mi-course. Le pilote Mercedes est en route pour réaliser son meilleur résultat depuis sa victoire au premier E-Prix de Valence, à la fin du mois d'avril.

Contrairement à la première activation du mode attaque, Lynn effectue sa deuxième activation avant Dennis. Le pilote BMW, propulsé en tête, parvient à contenir son adversaire et conserve même le commandement de la course en activant à son tour le deuxième attack mode. Avec 250 kW de puissance, Dennis s'échappe et fonce vers la victoire.

Mais la deuxième place n'est pas encore assurée pour Lynn. Le pilote Mahindra est talonné par Buemi puis par de Vries lorsque le Néerlandais dépasse le Suisse au virage 10 à moins d'un quart d'heure de l'arrivée. Dix minutes plus tard, de Vries porte l'estocade sur Lynn au même virage.

Dennis réalise une excellente opération en remportant facilement la première course de l'E-Prix de Londres : au classement général, le pilote BMW Andretti passe de la 15e place à la deuxième et ne compte plus que deux points de retard sur Sam Bird. Le Britannique est rejoint sur le podium par de Vries et Lynn. Buemi, Lotterer, Rast, di Grassi, Vandoorne, Félix da Costa et Rowland complètent le top 10.

Norman Nato, qui détenait la 10e position dans le dernier tour, épuise sa batterie avant d'atteindre l'arrivée. En dépit d'un départ depuis la dernière ligne et d'un stop-and-go de 10 secondes infligé en début de course, Jean-Éric Vergne se classe 15e. 

United Kingdom E-Prix de Londres 2021 - Course 1

Classement à venir

partages
commentaires
Les pilotes redoutent un E-Prix de Londres sans dépassements
Article précédent

Les pilotes redoutent un E-Prix de Londres sans dépassements

Article suivant

Nissan e.dams disqualifié à l'E-Prix de Londres

Nissan e.dams disqualifié à l'E-Prix de Londres
Charger les commentaires