López : Mon absence à New York m'a coûté ma place

José María López estime que son absence lors de l'ePrix de New York la saison dernière lui a coûté son volant en Formule E.

Après l'arrêt du programme Citroën en WTCC fin 2016, le triple Champion du monde José María López a associé une campagne chez Toyota en WEC à un volant en Formule E avec DS, marque sœur de Citroën.

López a fait équipe avec Sam Bird au sein de l'écurie Virgin et a connu une première saison mitigée, neuvième du championnat avec 65 points contre 122 à Bird, quatrième.

L'Argentin devançait Bird au championnat avec 50 points contre 47 avant les quatre dernières courses, dont la double manche de New York, manquée par López à cause de son engagement en LMP1 alors que Bird a remporté les deux courses.

López affirme que le résultat du championnat a permis à DS Virgin de le remplacer par Alex Lynn, qui a assuré l'intérim à New York et a signé la pole pour ses débuts, pour la saison 2017-18.

"Je m'attendais vraiment à avoir ma place", déclare-t-il pour Motorsport.com. "Mais malheureusement, aucun accord n'a été trouvé avec [le directeur d'équipe] Alex Tai. J'avais un contrat sur trois ans, et nous avions une clause indiquant que je devais marquer un certain nombre de points par rapport à mon coéquipier. Mais vu que j'ai manqué les deux courses à New York, je n'ai pas pu atteindre cet objectif."

"Ce n'était pas un problème de performance. Je pense qu'Alex avait sûrement déjà quelque chose avec un autre pilote, et ne voulait pas me conserver au sein de l'équipe. J'en étais mécontent ; je n'ai pas aimé la façon dont j'ai été traité. Je voulais courir pour le plaisir, pour être à un endroit où je me sens à l'aise, et ça n'allait pas être le cas chez Virgin."

En réponse aux commentaires de López, Alex Tai indique à notre micro : "J'ai et j'aurai toujours un immense respect pour 'Pechito'. Il est un pilote qui veut faire la course, on peut le comprendre, donc je suis sensible à sa frustration de ne pas continuer avec l'équipe, mais la décision, comme pour toute écurie de Formule E, est toujours plus complexe qu'elle n'en a l'air, avec de nombreux facteurs et parties prenantes impliqués."

"DS Virgin Racing a toujours été tourné vers l'avenir et travaille pour trouver et former de nouveaux talents, et c'est ce que nous avons vu en Alex [Lynn]. Il a prouvé être une star de l'avenir qui, avec Sam [Bird], correspond aux ambitions de l'équipe sur le long terme."

López ajoute que son statut de pilote DS ne l'a pas aidé, "surtout qu'il y a la rumeur d'un départ de DS", la marque étant évoquée comme rejoignant Techeetah, actuel client de Renault, pour 2018-19. Il a contacté d'autres écuries pour un volant en 2017-18 et reconnaît qu'il "pensait que ce serait plus facile de trouver un autre baquet".

N'ayant pu trouver d'accord pour la saison à venir, López va travailler sur un retour à plein temps pour 2018-19.

Propos recueillis par Jamie Klein

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E , WEC
Pilotes José María López
Équipes DS Virgin Racing
Type d'article Actualités