McNish : Audi Champion ? On aurait dit que vous étiez fou !

partages
commentaires
McNish : Audi Champion ? On aurait dit que vous étiez fou !
Par : Benjamin Vinel
8 août 2018 à 11:15

L'époustouflante remontée réalisée par Audi Sport Abt Schaeffler pour remporter le titre des équipes en Formule E a pris tout le monde de court, y compris son directeur d'équipe Allan McNish.

Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Allan McNish, Team Principal, Audi Sport Abt Schaeffler, fête le titre constructeurs
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, fêtent le titre constructeurs
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Allan McNish, Team Principal, Audi Sport Abt Schaeffler, reçoit le trophée constructeurs

Avec Lucas Di Grassi malmené par des problèmes techniques liés au convertisseur et Daniel Abt disqualifié d'une victoire à Hong Kong, Audi Sport Abt Schaeffler languissait à la huitième place du championnat des équipes au tiers de la saison 2017-18, crédité de seulement 12 points après l'E-Prix de Santiago.

Lire aussi :

Le groupe propulseur Audi e-tron FE04 était toutefois reconnu comme le plus compétitif du plateau ; Di Grassi et Abt lui ont fait honneur en signant 11 podiums lors des huit dernières courses de la saison, dont deux des trois seuls doublés de l'Histoire de la discipline, à Berlin et à New York. Audi Sport Abt a ainsi arraché le titre des équipes à Techeetah pour deux petits points, l'écurie chinoise emportant toutefois la couronne des pilotes avec Jean-Éric Vergne.

"Quand je suis sorti du paddock de Santiago, je ne me serais pas douté un seul instant que nous avions la moindre chance, et encore moins que nous allions y parvenir", déclare Allan McNish pour Motorsport.com. "Nous aurions dit que vous étiez fou [d'y penser]. Notre objectif, honnêtement, c'était la quatrième ou la cinquième place, ce n'était certainement pas la troisième ou la seconde, nous ne pensions pas que ce soit à notre portée. Mais nous l'avons tenté et nous l'avons fait. Parfois, la chance sourit aux audacieux."

"C'est assez surréaliste, c'est très appréciable. C'est un grand soulagement, mais je suis aussi très fier car nous avons réalisé l'une des plus belles remontées que j'aie connues avec Audi, et j'en ai connu quelques-unes !"

Lire aussi :

L'apprentissage de directeur d'équipe

La saison 2017-18 était la première d'Allan McNish en tant que directeur d'une équipe dont c'était également la campagne inaugurale comme écurie d'usine Audi. Le triple vainqueur des 24 Heures du Mans avait donc, logiquement, beaucoup à apprendre.

Lorsque nous lui demandons, au sujet de son rôle, ce qu'il comprend désormais qu'il ne savait pas en début de saison, McNish répond : "Que ça allait être aussi dur. Il ne s'agit pas uniquement de la performance de la voiture, car ça ne fait pas tout, il faut maximiser chaque domaine de ce championnat, et on ne peut pas tous les contrôler. On n'en contrôle que de très petites parties, dont certaines sont conçues pour être incontrôlables, les réglages des qualifications en sont un très bon exemple. C'est une sorte de pari, mais ces facteurs sont les mêmes pour tout le monde."

"Et bien que mon cerveau Audi n'aime pas ça, mon cerveau de fan, si. Mon cerveau de compétiteur me dit que si nous faisons du meilleur travail que tous les autres, nous gagnons, et ceux qui ont été couronnés à la fin de cette année le méritent – JEV est un très grand Champion des pilotes."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Prochain article Formule E
Paffett en discussions avec HWA pour un baquet 2018-19

Previous article

Paffett en discussions avec HWA pour un baquet 2018-19

Next article

Heidfeld sur Rosenqvist : "C'est la première fois" que je suis dominé ainsi

Heidfeld sur Rosenqvist : "C'est la première fois" que je suis dominé ainsi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Allan McNish
Équipes Audi Sport Team Abt
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités