Mercedes officialise son retrait de la Formule E fin 2022

Mercedes a officiellement annoncé son départ de la Formule E, qui sera effectif à la fin de la saison 2022, avec pour objectif de se "concentrer" sur la Formule 1 et de "recentrer les ressources pour le développement des véhicules électriques".

Mercedes officialise son retrait de la Formule E fin 2022

Comme anticipé dimanche par Motorsport.com, l'équipe qui vient de remporter le Championnat du monde de Formule E va bel et bien emboîter le pas à Audi et BMW en quittant la discipline en tant que constructeur.

Cette décision intervient alors que la marque souhaite proposer une gamme de voitures de route entièrement électriques d'ici 2030. Dans le cadre d'un investissement de 34 milliards de livres sterling (près de 40 milliards d'euros), Mercedes "réaffectera les ressources" de son engagement en Formule E et appliquera "les leçons apprises en compétition au développement de produits de série".

Mercedes a par ailleurs souligné que son départ de la Formule E lui permettrait de concentrer ses activités d'usine en sport automobile sur la Formule 1, considérée comme "le laboratoire le plus rapide pour développer et éprouver les technologies futures en matière de performance durables et évolutives".

Cette annonce vient seulement trois jours après le double titre mondial remporté par Nyck de Vries et Mercedes à l'E-Prix de Berlin, au terme de la seconde campagne de la marque en tant qu'écurie d'usine dans le championnat tout électrique.

Lire aussi :

Markus Schäfer, membre du conseil d'administration Daimler, souligne : "C'est [en F1] que nous mettons constamment notre technologie à l'épreuve dans la compétition la plus intense que le monde automobile ait à proposer, et l'étoile à trois branches ne brille davantage nulle part ailleurs. La F1 propose un immense potentiel de transfert de technologie."

Mercedes ne s'était initialement pas engagé pour l'ère Gen3, souhaitant des "clarifications" concernant "des détails importants concernant la structure du championnat". La marque s'était néanmoins inscrite pour la nouvelle réglementation et était présente lors de la plus récente réunion du groupe de travail technique afin de poursuivre le développement du groupe propulseur de 350 kW (470 ch). Le conseil d'administration de Daimler a toutefois entériné ce départ.

"Nous sommes arrivés en Formule E avec l'esprit ouvert sur le championnat et son approche innovante en sport automobile", déclare Toto Wolff, directeur de la compétition chez Mercedes. "Énormément de travail a été consenti pour construire l'écurie et la rendre compétitive. Nous avons vu un incroyable groupe de femmes et hommes talentueux évoluer au plus haut niveau."

"Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli, surtout du double titre mondial remporté le week-end dernier à Berlin, qui restera un moment historique du long parcours de Mercedes-Benz en sport automobile. Nous allons tout donner pour nous assurer de finir notre aventure en Formule E en beauté."

Mahindra, DS Automobiles, Jaguar Land Rover, Porsche, Nissan et NIO sont donc les seuls constructeurs engagés pour l'ère Gen3, qui durera jusqu'à fin 2026. Les écuries Andretti Autosport et Envision Virgin Racing devraient également continuer, tandis que Venturi Racing, qui utilise les groupes propulseurs Mercedes, devra trouver un nouveau partenaire. Rappelons qu'en Formule E, les motoristes ont l'obligation de répondre favorablement à une requête formelle d'une équipe.

partages
commentaires
Nato savoure sa victoire mais se prépare à "faire des choix"
Article précédent

Nato savoure sa victoire mais se prépare à "faire des choix"

Article suivant

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E
Charger les commentaires