Qualifs - Rosenqvist brille, Di Grassi assure loin devant Buemi

partages
commentaires
Qualifs - Rosenqvist brille, Di Grassi assure loin devant Buemi
Par :
30 juil. 2017 à 17:03

Felix Rosenqvist a signé la pole position du deuxième ePrix de Montréal, alors que Lucas Di Grassi a mis une option sur le titre grâce à la contre-performance de son rival Sébastien Buemi.

Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Stéphane Sarrazin, Techeetah
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Mitch Evans, Jaguar Racing
Adam Carroll, Jaguar Racing
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Tom Dillmann, Venturi
Loic Duval, Dragon Racing
Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport, de retour au stand avec une roue endommagée
Robin Frijns, Amlin Andretti Formula E Team
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing
Maro Engel, Venturi
Sam Bird, DS Virgin Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing

Alors que Lucas Di Grassi et Felix Rosenqvist ont réalisé le meilleur temps des deux dernières séances d'essais libres de la saison, Sébastien Buemi était présent dans le top 3 à chaque fois, alors que son rival pour le titre Di Grassi n'était que neuvième à sept dixièmes en EL2.

La première mauvaise nouvelle du jour était pour Nicolas Prost, puisqu'un incendie s'est déclaré sur sa monoplace en parc fermé après la course d'hier. La batterie ayant pris feu, le remplacement de plusieurs pièces signifie que le Français a écopé d'une pénalité de 20 places sur la grille.

Groupe 1

Sébastien Buemi est face à une montagne avec 18 points de retard sur Lucas Di Grassi, et sa présence dans le premier groupe qualificatif n'allait certainement pas l'aider à obtenir une place dans le top 5 pour atteindre la Super Pole.

Or, Buemi a commis une erreur avec un blocage de la roue extérieure dans le premier secteur, où il a perdu une demi-seconde, et a échoué au troisième rang à six centièmes du meilleur temps de son groupe, réalisé par José María López devant Loïc Duval, alors que Maro Engel et Adam Carroll étaient relégués à une demi-seconde et sept dixièmes respectivement. Le pilote Renault e.dams s'est plaint de son frein moteur.

"Franchement, il fallait que je tente", commente Buemi. "Dans le premier groupe, c'est une catégorie différente. Il fallait que je tente, donc je n'ai pas de regrets. Mais j'ai perdu cinq ou six dixièmes, donc j'aurais peut-être pu être premier dans mon groupe. Mais après, la piste progresse tellement qu'on n'a aucune chance de toute façon. Pas de regrets, et je vais faire de mon mieux pour remonter en course."

Groupe 2

Le deuxième groupe était le plus tricolore du jour, avec la présence de Tom Dillmann et Jean-Éric Vergne, accompagnés par Felix RosenqvistJérôme d'Ambrosio et Mitch Evans.

Les quatre premiers pilotes ont amélioré par rapport à la référence fixée par López, Rosenqvist se montrant 1"2 plus rapide avec trois dixièmes d'avance sur Vergne, huit dixièmes sur Dillmann et une seconde sur d'Ambrosio. "J'ai eu de gros problèmes de freinage dans cette séance, je ne sais pas pourquoi mais j'avais un côté qui était 100°C plus chaud que l'autre", déplore Vergne.

Auteur d'un blocage de roue monumental qui n'avait pas semblé lui faire perdre beaucoup de temps, Mitch Evans n'a pu faire mieux que huitième, juste derrière Buemi.

Groupe 3

On retrouvait dans le troisième groupe deux pilotes à qui Sébastien Buemi a passé un savon hier soir, Robin Frijns et António Félix da Costa, ainsi qu'Oliver TurveyNelson Piquet Jr. et Stéphane Sarrazin.

Auteur d'une erreur au premier virage, Sarrazin a pris la cinquième place avec un millième d'avance sur d'Ambrosio, juste derrière Piquet Jr. Félix da Costa, Frijns, et Turvey ont quant à eux réalisé un tir groupé dans le ventre mou du peloton en 1'23"6 et 1'23"7, à plus d'une seconde et demie de la référence fixée par Rosenqvist.

Groupe 4

Le sort fut favorable à Lucas Di Grassi, tiré au sort dans le dernier groupe aux côtés de son coéquipier Daniel AbtNick HeidfeldSam Bird et Nicolas Prost.

La Super Pole se sera toutefois jouée de peu pour Di Grassi, qui a signé la cinquième place avec... 0"036 sur son coéquipier Daniel Abt ! En effet, pendant ce temps, Sam Bird signait (comme souvent) le meilleur temps de la phase de poules en 1'22"012, tandis que Nick Heidfeld prenait la quatrième place. Nicolas Prost, quant à lui, s'est classé septième, mais sera de toute façon dernier sur la grille en raison de sa pénalité.

Super Pole

On retrouvait donc en Super Pole Sam Bird, Felix Rosenqvist, Jean-Éric Vergne, Nick Heidfeld et Lucas Di Grassi. Premier à s'élancer, le leader du championnat n'a toutefois pas vraiment réussi sa tentative unique avec un chrono de 1'23"557 et du survirage dans le premier secteur. Ce chrono, Nick Heidfeld l'a amélioré d'une demi-seconde, avant que Jean-Éric Vergne ne prenne l'avantage de trois dixièmes supplémentaires.

Cependant, personne n'allait vaincre l'irrésistible Felix Rosenqvist, qui conclut sa première campagne en beauté avec la pole position en 1'22"344. Sam Bird, lui, était bien parti pour faire encore mieux, avec plusieurs dixièmes d'avance au premier intermédiaire, mais une erreur dans le deuxième partiel lui a coûté la pole. Le Britannique se classe deuxième.

"Nous avons visé la pole aujourd'hui, comme hier, mais j'ai commis une erreur", déclare Di Grassi. "Quand on attaque aussi fort, au centimètre près, on peut commettre des erreurs. J'ai de bonnes chances de podium et nous allons faire notre course. Nous devons rester concentrés et nous assurer que tout le monde fasse le travail."

 ePrix de Montréal II - Qualifications

 PiloteÉquipeTemps
1 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 1'22.344
2 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin Racing 1'22.559
3 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 1'22.769
4 germany Nick Heidfeld   Mahindra Racing 1'23.041
5 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Team Abt 1'23.557
6 germany Daniel Abt   Audi Sport Team Abt 1'22.694
7 france Nicolas Prost   Renault e.dams 1'22.721
8 france Tom Dillmann   Venturi 1'22.822
9 brazil Nelson Piquet Jr  NextEV NIO 1'22.972
10 france Stéphane Sarrazin   Techeetah 1'23.057
11 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon Racing 1'23.058
12 argentina José María López   DS Virgin Racing 1'23.313
13 france Loïc Duval   Dragon Racing 1'23.337
14 switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 1'23.372
15 portugal António Félix da Costa  Amlin Andretti 1'23.635
16 netherlands Robin Frijns   Amlin Andretti 1'23.655
17 united_kingdom Oliver Turvey   NextEV NIO 1'23.709
18 new_zealand Mitch Evans   Jaguar Racing 1'23.755
19 germany Maro Engel   Venturi 1'23.811
20 united_kingdom Adam Carroll   Jaguar Racing 1'24.024
Article suivant
Quand la colère noire de Buemi surprend ses rivaux

Article précédent

Quand la colère noire de Buemi surprend ses rivaux

Article suivant

La grille de départ de l'ePrix de Montréal

La grille de départ de l'ePrix de Montréal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Montréal
Lieu Rues de Montréal
Pilotes Felix Rosenqvist
Auteur Benjamin Vinel
Be first to get
breaking news