Ocon et ART en passe de maîtriser les pneus

B.V., Silverstone - Champion en titre de F3 Europe, Esteban Ocon s'est lancé un nouveau défi cette saison, débutant en GP3 Series avec ART Grand Prix. Le début de saison s'est bien passé pour le jeune Français, vainqueur de sa toute première course à Barcelone et auteur de trois podiums (dont une disqualification liée à une infraction technique lors de la course sprint au Red Bull Ring).

Troisième du championnat après deux meetings, Ocon est dans la lutte pour le titre mais n'est pas entièrement satisfait pour autant.

"Le premier meeting a été positif avec une victoire, et nous avions fait un bon weekend au global," commente le pilote ART pour Motorsport.com. "La course 2 a été un peu plus difficile, en qualifs, il me manquait un petit peu de performance aussi, mais au global, nous nous étions bien rattrapés sur les courses et nous étions sortis du weekend premiers au championnat."

"Au Red Bull Ring, cela a été un peu plus difficile," poursuit-il. "Pareil en qualifs, nous manquions un petit peu de performance, surtout en course, nous avions du mal à gérer la dégradation des pneus. Nous avons limité les dégâts avec deux troisième places."

"Malheureusement, une petite erreur d'équipe fait que nous avons été déclassés de la course 2. Cela arrive, mais cela n'a pas été un super bon weekend, il ne faudra pas que cela se reproduise par la suite."

Une hiérarchie encore loin d'être définie

Ce sont notamment les pneus Pirelli et leur forte dégradation qui posent des problèmes à Ocon. Au Red Bull Ring, le Français avait tenu la victoire de la première course et la deuxième place de la deuxième, mais s'était à chaque fois fait dépasser en fin d'épreuve, échouant sur la troisième marche du podium.

"C'est avec les nouveaux pneus, nous avons un peu de mal à gérer la dégradation en course," reconnaît Ocon. "Nous avions du mal à Barcelone mais surtout au Red Bull Ring. Nous avons bien appris, je pense, de ces deux meetings et nous allons savoir quoi faire pour celui-là."

Et alors que Trident Racing affiche un niveau de forme étonnant après des essais hivernaux discrets, Ocon préfère minimiser la hiérarchie actuelle, rappelant que le championnat n'en est qu'à un stade précoce.

"Nous n'en sommes qu'au début du troisième meeting, il y a encore le temps. Le championnat, c'est quelque chose qui est long, et nous n'en sommes qu'au début," conclut-il.

A propos de cet article
Séries GP3
Pilotes Esteban Ocon
Type d'article Actualités
Tags déclaration, interview