Newgarden a "moins le droit à l'erreur" à Sonoma

Toujours en tête du classement général, Josef Newgarden peut remporter pour la première fois le Championnat IndyCar ce dimanche, à Sonoma, en Californie.

C'est avec trois points d'avance sur Scott Dixon que Josef Newgarden va aborder la finale de la saison 2017, sur le Sonoma Raceway. Une avance infime qui est la conséquence directe de son accident de Watkins Glen, où il avait percuté le mur à la sortie des stands, lors de la dernière épreuve, alors qu'il possédait 31 unités d'avance sur le Néo-Zélandais.

Après sa victoire à Gateway, l'Américain expliquait qu'il n'allait rien changer à son approche, et il n'est toujours pas question de le faire ce week-end à Sonoma, vu le très peu d'avance dont il dispose sur Dixon (et sur Castroneves, plus que jamais dans la lutte grâce aux points doublés).

"Je ne pense pas que ça va changer notre état d'esprit ou notre manière d'attaquer la finale. Cela donne moins le droit à l'erreur, avec la petite avance qu'on avait avant, on avait un peu plus de sécurité en cas de faute. Mais la bonne chose est que l'on contrôle notre destin, si on gagne la course, on gagne le championnat. C'est à nous d'y arriver, de faire ce qu'il faut, plutôt que de compter sur les autres qui doivent terminer à telle ou telle position."

Pour cette dernière manche de la saison, la pression du championnat sera forte, mais également accompagnée d'une certaine inconnue, concernant les pneumatiques. En effet, Firestone va amener des composés plus durs qu'en 2016, sur une piste toujours difficile pour les pneus.

L'Américain Newgarden a toutefois pu profiter d'une journée d'essais jeudi dernier, tout comme ses équipiers, pour débuter le travail de gestion des gommes. Une autre journée complète sera disponible, ce jeudi, pour l'ensemble du peloton cette fois, avant le début du week-end, vendredi. L'occasion d'avancer sur ce qui sera la problématique principale de l'épreuve, selon le pilote de la monoplace #2.

"Il faudra maximiser notre rythme de course, ce qui est toujours important à Sonoma, en raison de la dégradation des pneus. C'est sûrement le circuit le plus difficile pour nous en termes de gestion des pneumatiques. Si on peut y arriver lors de tous les relais, ça sera la dernière clé pour nous et ça devrait peut-être, espérons-le, nous aider à remporter le titre."

Dernière condition pour Newgarden, partir aux avant-postes, lui qui ne s'est élancé qu'à deux reprises de la première ligne cette saison, et jamais en pole position. Mais à chaque fois, il s'était imposé (Mid-Ohio et Gateway) !

"Les qualifications devront être bonnes, c'est la première chose sur laquelle on devra se focaliser lors du week-end. Ce n'est pas obligatoire de partir devant, mais cela rend votre travail plus facile. Ce sera notre objectif principal et ensuite on va essayer d'éviter les incidents potentiels, trouver notre rythme en début de course, comme à chaque épreuve. On ne sait jamais ce qui peut arriver pendant ces courses, et il faudra s'assurer de ne pas être impliqué dans des incidents au départ."

Sa saison 2017

Nouveau venu au sein du Team Penske cette saison, Josef Newgarden n'a pas attendu bien longtemps pour s'adapter, en s'imposant dès sa troisième course, au Barber Motorsports Park. Trois autres succès sont venus s'ajouter à cela, pour en faire un candidat incontournable au titre.

L'Américain a été classé quatre fois en dehors du top 10, et il a construit son avance lors d'une impressionnante série entre les manches de Toronto et de Gateway, avec trois victoires et une deuxième place.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Sonoma
Circuit Sonoma Raceway
Pilotes Josef Newgarden
Équipes Team Penske
Type d'article Preview