IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé

La course de Road America se jouera-t-elle à la consommation ?

partages
commentaires
La course de Road America se jouera-t-elle à la consommation ?
Par :
, Rédacteur en Chef USA
24 juin 2017 à 13:00

Will Power, Graham Rahal et Josef Newgarden estiment que l'IndyCar aurait dû allonger l'épreuve de Road America de dix tours plutôt que cinq, les équipes continuant d'essayer de terminer la course en trois arrêts.

Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Will Power, Team Penske Chevrolet
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Will Power, Team Penske Chevrolet
Will Power, Team Penske Chevrolet

La longueur du circuit, qui est de 6,45 kilomètres, fait que si la course se déroule sans neutralisation, les variations de stratégies seront minimes, tant la longueur de la voie des stands fait perdre du temps à chaque arrêt.

Pour permettre aux pilotes de disposer de plus d'options stratégiques, l'IndyCar a ajouté cinq tours à la longueur de course cette année, passant de 50 à 55 boucles. Certains pilotes pensent tout de même que cela ne sera pas suffisant pour éviter une course à la consommation, les voitures pouvant terminer l'épreuve en s'arrêtant trois fois.

"Ils auraient dû ajouter dix tours, et non cinq, car maintenant tout le monde va être obligé d'économiser de l'essence. Tout le monde va tenter une stratégie à trois arrêts, car la perte de temps en passant au stand est énorme. Elle est de 40 secondes", indique Will Power, vainqueur à Road America l'an dernier.

Un avis partagé par son équipier, Josef Newgarden : "Vous pouvez tenter les deux stratégies, ça dépend d'où vous êtes en piste. Mais comme il est possible d'effectuer la course en trois arrêts au lieu de quatre, je pense que la majorité des pilotes va tenter ça."

Vainqueur des deux épreuves dans les rues de Detroit cette année, Graham Rahal compare la situation à celle qui s'est déroulée lors de la course de Long Beach, en début de saison. James Hinchcliffe s'y était imposé en s'arrêtant à deux reprises, alors que de l'autre côté, Scott Dixon tentait une stratégie à trois arrêts, lui permettant d'aller tout le temps à fond.

"J'ai peur qu'ils n'aient pas suffisamment allongé la course, car on peut toujours faire trois arrêts. C'est juste une course avec énormément d'économie de carburant maintenant, ce qu'on ne veut pas faire. On a fait la même chose à Long Beach. Je crois que la stratégie à trois arrêts est 28 secondes plus rapide, car la voie des stands est très longue."

"Un drapeau jaune ou deux pourraient tout changer, mais je ne compte plus sur les drapeaux jaunes désormais car le niveau de pilotage est si haut maintenant, les gars ne font plus d'erreurs comme avant, donc on voit moins de neutralisations."

Article suivant
EL2 - Newgarden emmène un quadruplé Penske

Article précédent

EL2 - Newgarden emmène un quadruplé Penske

Article suivant

EL3 - Au tour de Simon Pagenaud de mener !

EL3 - Au tour de Simon Pagenaud de mener !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement Road America
Lieu Road America
Pilotes Will Power , Graham Rahal , Josef Newgarden
Auteur David Malsher