L'ACO contraint à des mesures d'économie face au COVID-19

partages
commentaires
L'ACO contraint à des mesures d'économie face au COVID-19
Par :

Face à la crise sanitaire et économique, l'ACO se voit contraint de reporter des projets mais également de recourir à un plan de départ volontaire.

Organisateur des 24 Heures du Mans, l'Automobile Club de l'Ouest a annoncé la mise en place à venir de plusieurs mesures d'économie, dans le contexte de la crise sanitaire provoquée par le COVID-19. Dans une année où le coronavirus a bouleversé les calendriers sportifs mais aussi la manière d'organiser les événements, l'ACO n'échappe pas aux graves conséquences financières qui en découlent.

Malgré le confinement, les reports et les nombreuses difficultés, l'ACO a réussi à organiser en 2020 sur le circuit du Mans plusieurs épreuves majeures, à commencer par les 24 Heures du Mans. Celles-ci se sont toutefois déroulées entièrement à huis clos le mois dernier, et l'organisateur se prépare déjà à une année 2021 qui sera loin de la normale. Les 24 Heures Moto ont aussi pu avoir lieu, sans public, tandis que le Grand Prix de France MotoGP s'est tenu le week-end dernier avec moins de 5000 spectateurs sur place.

Lire aussi :

C'est avec la volonté de se montrer "exemplaire dans le dialogue et la négociation avec les partenaires sociaux" que l'ACO annonce aujourd'hui des décisions forcément douloureuses, qui devraient passer par des reports de projets et une baisse de la masse salariale à travers un plan de départ volontaire.

"Cette année 2020 a été particulièrement délicate pour l'ACO, confronté comme nombre d'acteurs du monde sportif et de l'événementiel, aux crises sanitaire et économique découlant de la pandémie de COVID-19", rappelle Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest. "Nous avons l'immense fierté, grâce à la mobilisation exceptionnelle de toutes les équipes, d'avoir pu organiser les 24 Heures Motos, les 24 Heures du Mans ou encore récemment le Grand Prix de France Moto, mais il faut être réaliste, nous avons enregistré des résultats économiques en baisse."

"Pour préparer 2021, qui ne se déroulera pas selon les critères habituels, tant en nombre d'événements sur site qu'en terme d'accueil de spectateurs, il nous faut prendre certaines décisions indispensables pour protéger nos activités. Des mesures d’économies ont donc été présentées. Parmi les décisions envisagées et actuellement en discussion : des reports de projets, une baisse de la masse salariale comprenant un accord de rupture conventionnelle collective qui fera l’objet de négociations avec les partenaires sociaux. Ces éléments concrets sont effectués en accord avec les valeurs de l'ACO, au sein d'une équipe soudée prête à relever ces défis inédits."

Le retour de Peugeot résiste à la crise : c'est du sérieux !

Article précédent

Le retour de Peugeot résiste à la crise : c'est du sérieux !

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , ELMS , MotoGP , WEC
Auteur Basile Davoine