Hartley - La pénalité ne nous a pas coûté la victoire au Mans

partages
Hartley - La pénalité ne nous a pas coûté la victoire au Mans
Sam Smith
Par : Sam Smith
17 juin 2015 à 14:03

LMP1 podium: champagne for Brendon Hartley
LMP1 podium: second place Porsche Team: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Arrêt aux stands pour la #17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Arrêt aux stands pour la #17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley

La minute de pénalité stop-and-go infligée à la voiture n°17 ne lui a pas coûté la victoire aux 24 Heures du Mans, selon Brendon Hartley.

Le Néo-Zélandais partageait le volant de la Porsche 919 avec Mark Webber et Timo Bernhard, mais a commis une infraction qui a valu cette pénalité, finalement purgée en course alors que Webber était au volant.

"La pénalité provenait juste d'une incompréhension. Je pensais qu'il y avait un drapeau vert et ce n'était pas le cas", raconte Hartley à Motorsport.com"J'ai accéléré assez rapidement et j'ai passé une GT dans la Slow Zone."

"Evidemment, c'est une procédure assez nouvelle pour nous tous, mais j'ai fait une erreur et nous avons eu une pénalité, ce qui fait partie de la course. Mais cela ne nous a pas vraiment coûté la victoire car la n°19 était juste plus rapide et nous n'avions pas le rythme qu'ils avaient depuis la nuit. Mais nous avons fait une bonne course, tous les trois, et nous gardons la tête haute avec cette deuxième place."

Hartley a effectué un dépassement en piste lors de la période de Slow Zone consécutive à l'incident qui a affecté la Gibson du Greaves Motorsport durant la sixième heure. Il a également été sanctionné pour non-respect de la vitesse limite dans cette Slow Zone.

La pénalité a été rendue officielle alors que Webber était au volant, et c'est lui qui a observé le stop-and-go. Il avait fallu 80 minutes aux commissaires pour analyser parfaitement les vidéos et la télémétrie avant de confirmer l'incident survenu dans la zone 32 du circuit.

Des progrès fulgurants

Deuxième et offrant un doublé à Porsche, Hartley a souligné les progrès fulgurants effectués par Porsche au cours des derniers mois.

"Nous avons eu des petites problèmes qui nous ont stoppés durant nos tests d'endurance ; je ne crois pas que c'est un secret", a-t-il expliqué. "Alors venir ici, rouler sans problème et obtenir un doublé est juste incroyable. J'adresse un grand merci à tout le monde dans l'équipe et à tous les hommes et femmes de Weissach. Nous avons travaillé tellement dur, et la satisfaction est absolument immense."

Porsche s'est imposé au Mans avec son proto n°19, confié à Nico Hülkenberg, Nick Tandy et Earl Bamber. 

Prochain article 24 heures du Mans

Next article

7 novembre 1980 - Décès de Steve McQueen, l'acteur qui faillit devenir pilote

7 novembre 1980 - Décès de Steve McQueen, l'acteur qui faillit devenir pilote

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 heures du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Brendon Hartley
Auteur Sam Smith
Type d'article Actualités