Ajo estime que Fernández a parlé "sous le coup de l'émotion"

Aki Ajo ne veut pas incriminer Raúl Fernández même si ce dernier estime que son équipe lui a mis "des bâtons dans les roues" cette année.

Ajo estime que Fernández a parlé "sous le coup de l'émotion"

Aki Ajo ne veut pas créer de polémique avec Raúl Fernández. Véritable révélation de l'année, ce dernier est devenu vice-Champion du Moto2 dès sa première saison dans la catégorie en roulant pour l'équipe du Finlandais. Ses très bons résultats lui ont ouvert la porte du MotoGP, KTM l'ayant placé chez Tech3. Malgré ce bilan très positif, Fernández a mal vécu certains moments cette année, estimant que son coéquipier et rival pour le titre Remy Gardner avait été avantagé en interne.

"Il m'a manqué une main pour nous guider, comme pour dire à un enfant d'être prudent avant de monter sur un rocher", a déclaré l'Espagnol dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com. "Une figure qui nous aurait guidé et ouvert la voie, une figure qui aurait voulu nous aider à gagner, pas une figure qui nous aurait placé des bâtons dans les roues et mis des embuches sur notre chemin pour qu'on ne gagne pas. C'était la clé."

Même s'il ne l'a pas directement nommé, les propos de Raúl Fernández semblaient viser Aki Ajo. Interrogé par Speedweek, le patron d'équipe a estimé qu'il était "normal pour le deuxième d'être d'abord déçu" et a précisé ne pas avoir évoqué ces propos lorsqu'il a discuté avec Fernández de ses essais en MotoGP au guidon de la KTM à Jerez. Habitué à encadrer de jeunes espoirs, Ajo veut prendre de la hauteur et se montrer compréhensif : "Je porte un regard très positif sur la saison de Raúl. Je suis extrêmement reconnaissant pour sa performance merveilleuse."

"S'il fait des commentaires sous le coup de l'émotion maintenant, ça n'a pas d'importance. Moi-même, en étant âgé, je n'arrive pas toujours à garder mon calme. J'étais ému aux larmes après la course de Valence. On ne peut pas attendre de jeunes pilotes qu'ils arrivent à contrôler leurs émotions en permanence."

Remy Gardner avait aussi balayé la polémique au cours du test de Jerez, qualifiant les propos de son coéquipier de "conneries" dans un éclat de rire.

Remy Gardner et Raúl Fernández

Remy Gardner et Raúl Fernández

Aki Ajo préfère donc retenir la saison exceptionnelle de Fernández, vainqueur à huit reprises, ce qu'aucun rookie n'avait réussi à cet échelon, et insiste sur le fait qu'aucun conflit n'a éclaté entre la révélation de la saison et Gardner, qui continueront à faire équipe en MotoGP en 2022.

"La seule chose que je veux dire, c'est que Raúl a fait une saison incroyable. J'ai vraiment un grand respect pour sa saison de rookie. Pour moi, Raúl a un talent incroyable. Du milieu à la fin de saison, je me suis dit que ça serait difficile d'avoir nos deux pilotes jouant le titre mais je le redis, tout le monde a gardé son calme et son professionnalisme dans le garage. Jusqu'au dernier moment, j'en ai été heureux et satisfait."

"Si un pilote pense que tout n'a pas été optimal, c'est compréhensible. Le pilote qui ne gagne pas le Championnat du monde cherche des explications et des causes. Il ne faut pas oublier que Raúl a gagné huit courses pour sa première saison. Remy s'est imposé cinq fois, il a été plus constant, il a fait une saison incroyable. Et il n'y a pas eu de conflits dans l'équipe. Nous devons être très satisfaits de notre saison. Nous avons été professionnels et nous regardons devant nous."

Ajo rappelle enfin à Fernández que rejoindre le MotoGP sans avoir été titré à l'échelon inférieur n'est pas un problème puisque les deux derniers Champions du monde de la catégorie reine, Joan Mir et Fabio Quartararo, n'ont pas décroché la couronne mondiale en Moto2.

"Le Champion du monde n'est pas toujours le plus rapide tous les jours. Beaucoup d'éléments entrent en jeu. De jeunes pilotes peuvent gagner des courses ou même dominer, ils peuvent gagner beaucoup de courses et jouer le titre. Gagner le titre ou non ne dit rien sur le fait qu'on soit prêt pour le MotoGP, d'autres aspects entrent en compte."

Lire aussi :

partages
commentaires
La moitié du circuit d'Austin resurfacée en février
Article précédent

La moitié du circuit d'Austin resurfacée en février

Article suivant

Triomphe du binôme Rossi-Marini aux 100 km dei campioni

Triomphe du binôme Rossi-Marini aux 100 km dei campioni
Charger les commentaires