Moto2
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Binder signe sa première victoire en Moto2 !

partages
commentaires
Binder signe sa première victoire en Moto2 !
Par :
16 juil. 2018 à 12:00

Le Sud-Africain a fait feu de tout bois dimanche dans la Saxe pour aller remporter son premier succès dans la catégorie intermédiaire, devant Joan Mir et Luca Marini.

Podium : le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo Moto2
Brad Binder, Red Bull KTM Ajo Moto2
Podium : le vainqueur Brad Binder, Red Bull KTM Ajo Moto2
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS Moto2
Luca Marini, Sky Racing Team VR46
Luca Marini, Sky Racing Team VR46
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo Sam Lowes, Swiss Innovative Investors Moto2
Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo Moto2
Sam Lowes, Swiss Innovative Investors
Sam Lowes, Swiss Innovative Investors
Marcel Schrotter, Dynavolt Intact GP
Marcel Schrotter, Dynavolt Intact GP
Fabio Quartararo, Speed Up Racing Moto2
Fabio Quartararo, Speed Up Racing Moto2
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46 Moto2

Si la course moto est pour une grande partie une affaire de finesse de pilotage et de technicité, la partie mentale détient un rôle au moins aussi important pour obtenir un bon résultat. La victoire de Brad Binder hier, à l'occasion du Grand Prix d'Allemagne, est là pour nous le rappeler. 

Depuis ses débuts en Moto2 l'an dernier, le Champion Moto3 2016 n'a pas été épargné par les coups du sort, bien au contraire. Des blessures survenues début 2017 ont ainsi considérablement retardé son adaptation à la catégorie et, en dépit d'une belle série de trois podiums en fin de saison dernière, le Sud-Africain a semblé être de nouveau en dedans au cours de cette première partie de championnat.

Mais il suffit parfois de peu pour révéler le potentiel d'un homme, et la confiance renouvelée du team KTM Ajo Motorsport pour son pilote, matérialisée par une prolongation de contrat jusqu'à la fin de l'année prochaine et l'ambition réaffirmée d'aller à terme chercher le titre ensemble, ont apporté une bouffée d'oxygène à Binder.

Troisième abandon en quatre courses pour Pasini

Mais avant de pouvoir soulever son premier trophée dans la catégorie intermédiaire, celui-ci a dû rattraper le terrain perdu en qualifications. Pointé dixième sur la grille de départ, il avait laissé Mattia Pasini jouer les têtes d'affiche samedi.

Une deuxième pole cette saison pour l'Italien après celle signée sur ses terres il y a un peu plus d'un mois au Mugello. Malheureusement, comme début juin, c'est par un abandon que le Transalpin a terminé sa course dans la Saxe. 

À l'issue du deuxième tour précisément, après s'être loupé dans le dernier virage. Un troisième abandon en quatre courses de mauvaise augure alors que le championnat entre à présent dans sa trêve estivale, et des espoirs de titre sans doute définitivement évaporés pour lui.

Pasini out, Luca Marini, Joan Mir et Binder, auteur de deux premiers tours d'excellente facture, ont eu les coudées franches pour se livrer une belle bataille en piste. Les trois hommes ont occupé successivement la tête de course, Mir prenant l'avantage sur le premier cité, avant de devoir à son tour s'incliner face à Binder.

Avec ce nouveau podium, le Majorquin avait de quoi être fier de cette nouvelle course menée tambour battant. "J’ai attaqué fort toute la course. En cela je dois féliciter Brad car il a fait un travail incroyable", a-t-il tenu à saluer, beau joueur. "On a eu un très bon rythme tout le week-end, même si notre qualification n’a pas été la meilleure. Mais on savait qu’on serait capables de se battre pour la victoire. Je suis tout de même content du résultat, car c’est mon meilleur ici en Moto2."

Le Sud-Africain passé en tête, celui-ci a maintenu son leadership sans toutefois jamais parvenir à creuser un écart décisif sur ses deux poursuivants. Mais un peu à l'image de l'équipe de France de football, le pragmatisme et l'efficacité l'ont emporté sur la flamboyance.

"J’ai eu un bon rythme tout le week-end", a expliqué Binder. "En début de course, j’ai senti que j’avais un peu plus de rythme et que je pouvais suivre les gars, j’ai donc décidé de ne pas perdre de temps et d’essayer de m’échapper. À dix tours de la fin, je n’avais plus du tout de pneu arrière. Honnêtement, je ne m’attendais donc pas à aller jusqu’à la fin comme ça. Cela a été une année difficile jusqu’ici, mais cela montre que si vous continuez à travailler dur, les résultats finissent par arriver."

Premier podium en Moto2 pour Marini

Comme en chimie, rien ne se perd, tout se transforme. Ainsi le trio de tête a certes évolué tout au long de la course mais a conservé la même composition, les trois mêmes pilotes, Mir terminant donc devant Marini, qui signe là son premier podium dans la catégorie intermédiaire. 

"C’est incroyable ! Je pense que nous avons fait un travail fantastique ce week-end", s'est réjoui l'Italien du team VR46. "Tout a commencé chez moi, où je me suis demandé si j’allais être capable de participer à la course, et à la fin le fait de finir sur le podium, c’est fantastique. C’est aussi un honneur que de m’être battu face à deux Champions du monde. J’ai beaucoup appris auprès d’eux, et je pense que c’est important pour les prochaines courses."

Derrière, Miguel Oliveira échoue au pied du podium, mais nul doute que le Portugais se satisfera de ce résultat après une frayeur dans le premier tour.

Le coéquipier de Binder réalise une excellente opération au classement général, et profite des mésaventures de son rival Francesco Bagnaia, seulement 12e après avoir été dans l'obligation d'éviter son compatriote Pasini en perdition en début de course en coupant par le bac à gravier, pour lui reprendre neuf points. Sept unités seulement séparent donc les deux hommes à la mi-temps du championnat, ce qui augure d'une seconde partie de saison à suspense. 

 GP d'Allemagne - Moto2

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 south_africa Brad Binder  KTM 28 39'46.306 
2 spain Joan Mir  Kalex 28 0.779
3 italy Luca Marini  Kalex 28 0.933
4 portugal Miguel Oliveira  KTM 28 2.143
5 united_kingdom Sam Lowes  KTM 28 6.376
6 germany Marcel Schrötter  Kalex 28 6.513
7 spain Xavi Vierge  Kalex 28 15.544
8 italy Simone Corsi  Kalex 28 15.674
9 france Fabio Quartararo  Speed Up 28 16.004
10 spain Jorge Navarro  Kalex 28 16.005
11 australia Remy Gardner  Tech 3 28 16.596
12 italy Francesco Bagnaia  Kalex 28 17.304
13 spain Álex Márquez  Kalex 28 17.458
14 switzerland Dominique Aegerter  KTM 28 18.138
15 spain Augusto Fernandez  Kalex 28 23.816
16 italy Romano Fenati  Kalex 28 24.611
17 malaysia Khairul Pawi  Kalex 28 25.617
18 south_africa Steven Odendaal  NTS 28 28.019
19 spain Iker Lecuona  KTM 28 28.173
20 netherlands Bo Bendsneyder  Tech 3 28 36.398
21 brazil Eric Granado  Suter 28 40.199
22 united_states Joe Roberts  NTS 28 41.509
23 italy Federico Fuligni  Kalex 28 1'04.024
24 andorra Xavi Cardelus  Kalex 27 1 tour
25 italy Stefano Manzi  Suter 21 7 tours
Ab.  spain Isaac Viñales  Kalex 16 12 tours
Ab.  united_kingdom Danny Kent  Speed Up 7 21 tours
Ab.  japan Tetsuta Nagashima  Kalex 4 24 tours
Ab.  italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 2 26 tours
Ab.  italy Mattia Pasini  Kalex 1 27 tours
Ab.  italy Andrea Locatelli  Kalex 1 27 tours
Ab.  france Jules Danilo  Kalex 0  
Article suivant
Binder prolonge avec KTM Ajo Motorsport en 2019

Article précédent

Binder prolonge avec KTM Ajo Motorsport en 2019

Article suivant

Diaporama : MV Agusta montre les formes de sa Moto2 pour 2019

Diaporama : MV Agusta montre les formes de sa Moto2 pour 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Sachsenring
Lieu Sachsenring
Auteur Willy Zinck