Lüthi renoue avec la victoire, abandon pour Baldassarri !

partages
commentaires
Lüthi renoue avec la victoire, abandon pour Baldassarri !
Par :
15 avr. 2019 à 14:30

Le pilote suisse vient d'effacer une année 2018 difficile en catégorie reine en signant son premier succès en plus d'un an et demi. Il se relance au championnat par la même occasion.

Thomas Luthi, Intact GP
Track from above, penalty area
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Xavi Vierge, Marc VDS Racing
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Thomas Luthi, Intact GP
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Somkiat Chantra, Honda Team Asia
Remy Gardner, SAG Racing Team
Sam Lowes, Gresini Racing
Philipp Öttl, Tech 3, Lukas Tulovic, Kiefer Racing
Philipp Öttl, Tech 3

Ce moment, Thomas Lüthi l'attendait depuis 19 mois ! Le Suisse a en effet retrouvé le chemin de la victoire dimanche à Austin, signant ainsi son premier succès depuis le Grand Prix de Saint-Marin 2017.

Les choses n'avaient pourtant pas commencé idéalement pour l'ancien pilote MotoGP, auteur d'une erreur dans son dernier tour lancé en Q2, et donc contraint de prendre le départ depuis la deuxième ligne de la grille.

Deuxième pole pour Schrötter

La pole position a quant à elle été décrochée par son coéquipier Marcel Schrötter, la deuxième de la carrière de l'Allemand, après celle obtenue en ouverture du championnat au Qatar. Ce dernier était venu à bout le samedi d'Álex Márquez pour 58 millièmes de seconde, alors que la première ligne était complétée par Sam Lowes.

Schrötter n'a cependant pas profité très longtemps de sa pole position en course. Le pilote du Dynavolt Intact GP partait large en effet dans le premier virage, et laissait passer d'emblée Márquez et Lüthi.

Lire aussi:

Mais au moins figurait-il encore sur sa moto, ce qui n'était pas le cas de tout le monde au cours d'un premier tour qui a eu certains airs de chaos. Cela a commencé dès le premier tournant avec un crève-cœur pour le public américain, qui voyait son seul représentant en Grand Prix, Joe Roberts, chuter après un contact avec Fabio Di Giannantonio, les deux hommes allaient d'ailleurs entraîner dans leur chute le malheureux Xavi Vierge.

Le leader du championnat au tapis

Toujours dans la première boucle, mais un peu plus loin à l'approche du virage 10, c'était au tour du leader du championnat, Lorenzo Baldassarri, de manquer son freinage et de harponner Jorge Martín. Une véritable déception pour le Champion du monde Moto3 2018, qui s'élançait depuis la huitième place sur la grille, soit sa meilleure qualification depuis son arrivée dans la catégorie intermédiaire.

L'abandon du leader du championnat allait donner des idées aux pilotes présents dans le groupe de tête, bien conscients qu'un bon coup était jouable à Austin au classement.

Trois pilotes commençaient dès lors à se détacher, à savoir Márquez et Lüthi, qui n'allaient pas tarder à faire bande à part pour se contester mutuellement la tête de course, et Schrötter. Ce top 3 était suivi un peu plus loin par Jorge Navarro et Sam Lowes, à l'affût.

Lüthi a fini par prendre les commandes de l'épreuve dans le huitième tour, non sans être entré en contact avec son adversaire quelques instants plus tôt. Plus de peur que de mal cependant pour les deux hommes qui restaient en course. Mais là où l'Helvète se retrouvait galvanisé par sa prise de pouvoir, son rival espagnol semblait à l'inverse marquer le pas et voyait fondre sur lui le peloton suivant.

Dégringolade pour Márquez

Rapidement, Schrötter établissait la jonction et y allait également de son contact avec Márquez, quelque peu rudoyé à ce moment de la course. Ce dernier allait d'ailleurs devoir s'effacer dans les tours suivants face à Navarro (qui filait ainsi vers son premier podium en Moto2) et Mattia Pasini, auteur d'une remarquable performance pour son retour dans la catégorie et sa première sur une machine motorisée par Triumph. Finalement cinquième, Márquez préservait l'avantage sur Luca Marini à l'arrivée ainsi que Lowes, septième. Le top 10 était complété par Simone Corsi, Enea Bastianini et Andrea Locatelli.

Vainqueur de l'épreuve, Lüthi n'était pas peu fier de son retour au sommet à l'issue de la course : "Cela a été un super week-end dans l'ensemble. Je dois dire que nous avons dû travailler dur, ce ne fut pas facile, car l'autre gars dans mon garage [Schrötter] avait une très bonne vitesse. Mais nous avons fait quelques changements pour la course, et après cela je me suis senti très à l'aise, j'étais bien à la limite car je savais que je pouvais attaquer. Passer sous le drapeau à damier en première position, c'est juste génial."

Schrötter voit pour sa part la victoire lui échapper de peu, mais était également satisfait de sa prestation, sûr que son tour viendra tôt ou tard. "Ce ne fut pas une mauvaise course, hormis le premier virage où j'ai voulu rester devant à tout prix. Mais en haut de la colline si vous allez trop loin vous risquez de perdre l'avant, donc je suis parti large et ce n'était pas idéal. J'avais un bon rythme au début pour être honnête, mais ensuite ça s'est un peu dégradé. Après on s'est un peu battu avec Tom [Lüthi], et avec Álex. Mais j'ai perdu le contact avec Tom. Il a été très fort, n'a pas fait beaucoup d'erreurs. Je n'ai tout simplement pas pu rattraper Tom. J'ai essayé de faire le moins d'erreurs possibles, ce qui était facile à faire sur cette piste. J'ai voulu préserver cette deuxième place, même si bien sûr j'aurais bien aimé décrocher cette première victoire, mais je suis sûr que ça viendra."

Mauvaise opération pour Binder

Mais quid de Brad Binder, prétendant à la couronne cette année ? Le Sud-Africain a joué de malchance, forcé de regagner son stand dès le deuxième tour pour abandonner sur problème d'embrayage. Un coup dur pour ses ambitions de titre cette année.

Au championnat justement, Baldassarri parvient à se maintenir de justesse en première position avec 50 points, mais voit se rapprocher dangereusement Schrötter et Lüthi, les deux hommes qui disposent respectivement de 47 et 45 unités. Plus bas dans la hiérarchie, il faut descendre à la cinquième place pour retrouver Márquez, et à la dixième pour retrouver Binder, qui accuse déjà 36 points de retard sur le leader du classement.

 

United States Moto2 - Austin - Course

Pos. Pilote Moto Temps/écart
1 Switzerland Thomas Lüthi  Kalex 39'11.508
2 Germany Marcel Schrötter  Kalex 2.532
3 Spain Jorge Navarro  Speed Up 3.836
4 Italy Mattia Pasini  Kalex 4.757
5 Spain Álex Márquez  Kalex 7.741
6 Italy Luca Marini  Kalex 8.031
7 United Kingdom Sam Lowes  Kalex 8.282
8 Italy Simone Corsi  Kalex 8.953
9 Italy Enea Bastianini  Kalex 10.706
10 Italy Andrea Locatelli  Kalex 16.868
11 Australia Remy Gardner  Kalex 25.633
12 Japan Tetsuta Nagashima  Kalex 25.948
13 Netherlands Bo Bendsneyder  NTS 26.997
14 Switzerland Dominique Aegerter  MV 27.462
15 Spain Jorge Martín  KTM 27.482
16 Switzerland Jesko Raffin  NTS 39.435
17 Malaysia Khairul Pawi  Kalex 49.582
18 Germany Philipp Oettl  KTM 51.247
19 Germany Lukas Tulovic  KTM 51.380
20 Thailand Somkiat Chantra  Kalex 53.778
21 Italy Gabriele Ruiu  MV 1'19.156
22 Indonesia Dimas Ekky Pratama  Kalex 1'19.286
Ab. Spain Iker Lecuona  KTM 5 tours
Ab. Italy Marco Bezzecchi  KTM 6 tours
Ab. Andorra Xavi Cardelus  KTM 12 tours
Ab. South Africa Brad Binder  KTM 16 tours
Ab. Italy Fabio Di Giannantonio  Speed Up  
Ab. Italy Lorenzo Baldassarri  Kalex  
Ab. Spain Xavi Vierge  Kalex  
Ab. United States Joe Roberts  KTM  
Article suivant
Les règles uniformisées en cas de moto calant sur la grille

Article précédent

Les règles uniformisées en cas de moto calant sur la grille

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement GP des Amériques
Catégorie Course
Lieu Circuit of the Americas
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir toute l'actu