Moto2
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
C
GP d'Australie
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
3 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
10 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
24 jours

Márquez réalise un triplé et s’empare de la tête du championnat

partages
commentaires
Márquez réalise un triplé et s’empare de la tête du championnat
Par :
17 juin 2019 à 13:30

Le pilote espagnol s’est imposé sur ses terres, et s’est ainsi offert une troisième victoire consécutive qui lui permet de faire un bond au championnat. Tom Lüthi et Jorge Navarro ont complété le podium.

Thomas Luthi, Intact GP, Alex Marquez, Marc VDS Racing, Jorge Navarro, Speed Up Racing
Thomas Luthi, Intact GP
Jorge Navarro, Speed Up Racing
Brad Binder, KTM Ajo
Thomas Luthi, Intact GP
Xavi Vierge, Marc VDS Racing
Augusto Augusto Fernandez, Pons HP40
Fabio Di Giannantonio, Speed Up Racing
Jonas Folger, Petronas Sprinta Racing
Luca Marini, Sky Racing Team VR46
Lorenzo Baldassarri, Pons HP40
Thomas Luthi, Intact GP, Alex Marquez, Marc VDS Racing, Jorge Navarro, Speed Up Racing
Thomas Luthi, Intact GP
Xavi Vierge, Marc VDS Racing
Remy Gardner, SAG Racing Team
Marco Bezzecchi, Tech 3
Jorge Martin, KTM Ajo
Iker Lecuona, Swiss Innovative Investors
Enea Bastianini, Italtrans Racing Team

Si le Grand Prix d’Espagne avait tourné au fiasco et l’avait vu terminer 24e, Álex Márquez a complètement redressé la barre depuis et enchaîne les succès. À Barcelone, ce dimanche, il a remporté le premier triplé de sa carrière, après ses victoires du Mans et du Mugello, et a ainsi pris le commandement du championnat à Lorenzo Baldassarri, qui totalise pour sa part son troisième résultat blanc de la saison. Les autres hommes forts de la catégorie étaient également au rendez-vous et ont resserré les rangs d’un classement général qui voit de plus en plus certains noms sortir du lot.

Lire le résumé du GP précédent :

Márquez au sommet, Baldassarri à terre

Toujours aux avant-postes ce week-end, pour son Grand Prix "maison", Álex Márquez s’est qualifié en sixième position, au cours d’une séance extrêmement serrée, les six premiers se tenant en un dixième. Remonté à la troisième place suite à un double dépassement à l’aspiration dans le troisième tour de course, il est progressivement revenu sur les deux leaders, Tom Lüthi et Augusto Fernández, pour s’emparer de la tête à neuf tours de l’arrivée et ne plus en bouger.

Le Catalan a donc réalisé un triplé historique dans sa carrière, et voit désormais ses chances de titre revenir : "Je suis le plus heureux ! Troisième victoire de suite et une place de leader à la clé... Ce succès à domicile est très important, c’était une course difficile à contrôler. Il y a eu un contact au premier virage qui m’a fait perdre un peu de temps. J’ai dû revenir au fil des tours, je savais qu’il ne fallait pas faire d’erreur et rester très constant pour espérer gagner. J’ai appliqué cette stratégie. Quand je me suis retrouvé derrière Lüthi, j’ai vu que j’étais un peu mieux que lui. C’est comme ça que j’ai pu le doubler. On se retrouve en tête du championnat, je suis vraiment heureux pour l’équipe."

Tom Lüthi a donc pour sa part dû se contenter de la seconde place, après avoir mené la première partie de la course. Fort tout au long du week-end, il décroche ainsi un second podium consécutif et passe lui aussi devant Baldassarri au championnat. "Je suis évidemment satisfait de ma seconde place, il faut l’être avec un tel résultat", a-t-il commenté. "J’ai mené au début et mon plan était de continuer jusqu’au bout, mais il était clair aujourd’hui que j’étais fort en première partie de course et qu'Álex l'était en deuxième. Il a été en mesure de réduire l’écart puis d’en creuser un devant moi. J’ai dû attaquer fort derrière lui, surtout aux freinages. J’ai commis quelques petites erreurs et ai presque perdu l’avant ; j’ai donc dû le laisser partir à la fin. Bien sûr que je voulais la victoire, c’est pourquoi nous sommes là. Mais ce résultat est aussi très important pour le championnat."

Le championnat a justement été quelque peu bouleversé au terme du Grand Prix de Catalogne, puisque Lorenzo Baldassarri en est reparti avec un résultat blanc. D’abord touché par Remy Gardner dans le premier tour, l’Italien avait manqué de peu de finir dans le bac à gravier, mais a finalement lui aussi commis une erreur au bout de six tours, et la paye cher puisqu’il dégringole à la quatrième place du classement général, lui qui était arrivé en leader. Avec un troisième zéro pointé, le pilote Pons HP40 ne va plus vraiment avoir le droit à l’erreur pour remonter sur ses adversaires.

Les rookies s’en mêlent

Son coéquipier, en revanche, continue de monter en puissance et se révèle de plus en plus dangereux pour les pilotes d’expérience. Pour sa première saison complète (il a été appelé à deux reprises en remplacement pour faire la seconde partie de saison en 2017 et en 2018), Fernández compte déjà deux podiums et s’est de plus adjugé la première pole position de sa carrière chez lui, en Espagne. Un temps proche de la victoire, il a finalement dû s’incliner pour prendre la quatrième position.

La troisième place a donc été prise par Jorge Navarro, qui s’impose lui aussi comme un redoutable adversaire cette saison. Avec ce quatrième podium en sept courses ainsi que deux pole positions, il ne cesse de progresser et se rapproche de plus en plus de sa première victoire. "Nous avons réalisé un week-end vraiment complet, je suis très content", a-t-il expliqué. "Nous étions partis du Mugello avec des problèmes de feeling, et ici au contraire j’ai retrouvé la confiance dès le premier jour. La course a été conditionnée par de petits détails, mais nous savons désormais ce que nous devons améliorer, surtout en début de course lorsque le réservoir est plein et que nous sommes en vitesse maximale pour réussir à dépasser plus facilement, car jusqu’à présent nous sommes un peu limités."

Un temps virtuellement sur le podium, Fabio Di Giannantonio a réalisé le meilleur Grand Prix de sa jeune carrière en Moto2. Auteur du second meilleur temps en EL2 et de la cinquième place en qualifications, à 89 millièmes de la pole position, le jeune Italien a affiché un très gros rythme sur les premiers tours, mais a fini par partir à la faute. Son compatriote, lui aussi débutant, a en revanche confirmé un potentiel déjà bien présent depuis le début de la saison. En effet, discrètement mais surement, Enea Bastianini s’impose parmi les dix meilleurs pilotes de la catégorie à chaque course. Après avoir réalisé sa meilleure qualification, une dixième place, il a réalisé son meilleur résultat en décrochant un top 5.

De leur côté, Luca Marini, Marcel Schrötter, Xavi Vierge et Sam Lowes ont terminé derrière le rookie, et Tetsuta Nagashima a fermé le top 10. De plus en plus en difficulté, KTM n’a placé sa première machine qu’en 11e position, grâce à Brad Binder, tandis que pour son grand retour à la compétition, Jonas Folger a franchi la ligne au 19e rang.

Lire aussi :

Spain Top 10 du Grand Prix de Catalogne Moto2

Cla Pilotes Moto Gap
1 Spain Álex Márquez
Kalex
2 Switzerland Thomas Lüthi
Kalex 1.989
3 Spain Jorge Navarro
Speed Up 2.532
4 Spain Augusto Fernández
Kalex 3.802
5 Italy Enea Bastianini
Kalex 7.472
6 Italy Luca Marini
Kalex 13.996
7 Germany Marcel Schrötter
Kalex 14.565
8 Spain Xavi Vierge
Kalex 14.953
9 United Kingdom Sam Lowes
Kalex 15.898
10 Japan Tetsuta Nagashima
Kalex 17.947

Avant que le plateau Moto2 ne se rende aux Pays-Bas du 28 au 30 juin, c’est donc Márquez qui culmine en tête du championnat, avec sept points d’avance sur Lüthi. Navarro et Baldassarri arrivent ensuite avec 22 et 23 points de retard, puis Schrötter clôt le top 5 à 38 points de l’Espagnol.

Article suivant
Années 1960 : Hailwood vs Agostini, duel au sommet

Article précédent

Années 1960 : Hailwood vs Agostini, duel au sommet

Article suivant

Années 1970 : Read, Sheene et Roberts sur le trône du Roi Ago

Années 1970 : Read, Sheene et Roberts sur le trône du Roi Ago
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement GP de Catalogne
Catégorie Course
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Charlotte Guerdoux