MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Aldridge invalide le déflecteur souhaité par Honda

partages
commentaires
Aldridge invalide le déflecteur souhaité par Honda
Par :
29 mars 2019 à 09:13

Danny Aldridge, le directeur technique du Championnat du monde de MotoGP, n’a pas validé ce jeudi le déflecteur que Honda comptait homologuer en vue du Grand Prix d’Argentine ce week-end.

Mardi, la Cour d’Appel de la FIM a rejeté la plainte déposée par Aprilia, Suzuki, Honda et KTM contre Ducati, concernant le déflecteur arrière des motos d’Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci et Jack Miller, lors du premier Grand Prix de la saison, il y a trois semaines, au Qatar.

Lire aussi:

S'ils acceptent la décision, les quatre constructeurs considèrent comme injustes les raisons ayant permis à Ducati d’avoir l’autorisation d'utiliser leur pièce. Les événements survenus jeudi à Termas de Rio Hondo, et ceux qui suivront certainement lors des prochains jours, semblent mettre en évidence une nette volonté de la part du quatuor de souligner l’incohérence du règlement dans le but de le voir reformulé.

L’argument majeur que Ducati a utilisé pour sa défense a tourné autour de l’objectif principal de la pièce, à savoir refroidir le pneu arrière. Pour la marque de Borgo Panigale, le fait que le déflecteur puisse générer une charge aérodynamique, ce qui est totalement interdit par le règlement, n’a jamais fait partie de ses intentions.

Apparemment, cet argument a convaincu Aldridge autant qu’il a provoqué la colère du reste des constructeurs, excepté Yamaha, qui n’a cessé de se maintenir à l’écart de tout cela.

Selon les informations de Motorsport.com, un représentant de Honda s’est entretenu ce jeudi avec le directeur technique du Championnat avec l’intention de recevoir l’homologation d’un déflecteur similaire à celui de Ducati, mais Aldridge n’a pas donné son autorisation après avoir été mis au courant de la finalité principale de l’élément.

Il semble évident que cette manœuvre cache la volonté de Honda de souligner l’incohérence du règlement en vigueur, étant donné que de son point de vue, ainsi que de celui d’Aprilia, Suzuki et KTM, ce dernier donne plus d’importance à la forme (les raisons qui peuvent être invoquées pour recevoir l’autorisation) que le fond (qui va à l’encontre du règlement).

Lire aussi:

"Je me suis demandé ce qu’il se passerait si quelqu’un présentait la même solution que Ducati mais, qu’au lieu de mettre en avant le refroidissement du pneu arrière, cette personne admettait ouvertement que son intention était de générer de l’appui aérodynamique", a déclaré, plein d’ironie, Massimo Rivola, avant cet événement.

Il ne serait pas étonnant de voir Suzuki et KTM (Aprilia a déjà reconnu être en train de travailler sur son propre déflecteur) revenir à la charge, comme l’a fait Honda, afin de mettre en évidence les failles qui, selon leur opinion, existent dans le règlement technique actuel.

 

 

Article suivant
Honda veut homologuer un déflecteur similaire à Ducati dès ce week-end

Article précédent

Honda veut homologuer un déflecteur similaire à Ducati dès ce week-end

Article suivant

"Ne pas retomber", l’objectif de Lorenzo

"Ne pas retomber", l’objectif de Lorenzo
Charger les commentaires