Aleix Espargaró a été opéré pour un arm-pump

Aleix Espargaró a été opéré pour un arm-pump ce lundi à Barcelone. Le Catalan devrait être parfaitement remis pour le GP d'Italie, à la fin de la semaine prochaine.

Aleix Espargaró a été opéré pour un arm-pump

Après Iker Lucona, Jack Miller et Fabio Quartararo, c'était au tour d'Aleix Espargaró d'être opéré pour un syndrome des loges ce lundi. Gêné par son avant-bras droit depuis plusieurs semaines, le pilote Aprilia s'est rendu à la première heure à l'Hôpital Dexeus de Barcelone pour subir cette intervention qui consiste à sectionner la loge dans laquelle se trouve le muscle, gonflé par les fortes sollicitations sur les motos. 

Déjà affaibli par cet arm-pump à Jerez, Espargaró ne cachait pas ses réticences à passer entre les mains des chirurgiens, doutant autant de la nécessité d'une intervention pour traiter le mal que de sa capacité à être pleinement remis à temps pour le GP d'Italie. "Je suis très, très inquiet au sujet du Mugello parce que c'est le pire circuit pour un arm-pump et que c'est aussi le 100e Grand Prix pour Aprilia… alors je ne veux pas être opéré !" expliquait-il avant le début du week-end au Mans. "Je déteste cette situation ! Mais je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour être dans la meilleure condition possible pour Aprilia au Mugello, et donc si l'on me recommande ça, alors je suivrai ces recommandations. C'est décidé."

C'est le Dr Ángel Charte, directeur médical du MotoGP, qui a finalement convaincu Espargaró de se faire opérer au lendemain d'un GP de France au cours duquel il n'a pourtant ressenti aucune gêne particulière. Le pilote précisait encore après l'arrivée ne pas être "convaincu à 100%" du bien-fondé de l'intervention, pourtant déjà planifiée, et se disait "un peu en colère" de se retrouver dans cette situation.

Lire aussi :

Le circuit du Mans n'est pas le plus exigeant physiquement et les conditions pluvieuses ont réduit le rythme et par la même occasion les sollicitations sur les organismes des pilotes, comme en a également profité Marc Márquez, capable d'afficher un très bon rythme sur piste humide alors qu'il n'a pas encore retrouvé une condition optimale. En revanche, les prochaines semaines s'annoncent intenses pour les pilotes puisqu'ils vont disputer quatre courses en cinq week-ends, une série qui débutera par le Mugello, l'une des pistes les plus physiques du calendrier.

Les pilotes semblent de plus en plus fatigués par des machines toujours plus performantes et exigeantes. En plus des différents cas de syndromes des loges, Álex Rins et Danilo Petrucci évoquent régulièrement des douleurs ou fatigues du bras droit, le premier s'étant blessé à l'épaule l'an dernier et le second payant aussi les conséquences d'une chute en 2020, avec deux hernies dans le cou.

partages
commentaires

Related video

Aprilia a gâché une "grande opportunité" avec ses soucis techniques
Article précédent

Aprilia a gâché une "grande opportunité" avec ses soucis techniques

Article suivant

Viñales : "Quartararo a eu assez de courage" sur piste humide

Viñales : "Quartararo a eu assez de courage" sur piste humide
Charger les commentaires