MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
07 août
EL1 dans
23 Heures
:
09 Minutes
:
02 Secondes
C
GP d'Autriche
13 août
Prochain événement dans
6 jours
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
14 jours
10 sept.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
42 jours
25 sept.
Prochain événement dans
49 jours
09 oct.
Prochain événement dans
63 jours
16 oct.
Prochain événement dans
70 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
91 jours
13 nov.
Prochain événement dans
98 jours

Dovizioso bloqué en course par un problème qui l'a surpris

partages
commentaires
Dovizioso bloqué en course par un problème qui l'a surpris
Par :
30 juil. 2020 à 11:00

Malgré des progrès obtenus au warm-up du Grand Prix d'Andalousie, Andrea Dovizioso s'est senti limité pendant la course et a dû se contenter d'une maigre sixième place.

Sur le podium à l'issue de la première course de Jerez, Andrea Dovizioso s'est fait beaucoup plus discret lors du second Grand Prix. Alors que les Ducati du team Pramac brillaient aux avant-postes, et notamment Pecco Bagnaia qui partait de la première ligne et était deuxième avant que son moteur rende l'âme, le vice-Champion du monde a dû se contenter d'une morne sixième place, à 12 secondes du vainqueur.

"J'avais une possibilité de faire le podium", estime-t-il malgré tout au micro du site officiel du MotoGP, "mais des problèmes différents sont apparus en course. On est un peu surpris, parce que je n'avais pas de sensations sur l'avant quand je relâchais les freins et je n'avais jamais eu ce type de limites l'après-midi, y compris pendant la course précédente. Alors on ne sait pas si ça vient du gros changement qu'on a fait sur le set-up ou bien si c'était dû à la situation du jour, parce que parfois c'est comme ça pour tout le monde."

Lire aussi :

Qualifié seulement 14e, Dovizioso avait en effet annoncé que son équipe expérimenterait lors du warm-up un changement assez radical. Ce fut fait, et il pense que grâce aux progrès ainsi réalisés sur l'électronique au matin de la course il aurait pu se battre pour le podium, ce changement l'ayant débloqué sur un point important : "Ça m'a donné la possibilité de freiner fort, par contre quand je relâchais les freins je ne pouvais pas pousser. Que ce soit dans les virages rapides ou lents, je ne pouvais pas pousser."

"J'étais vraiment content, parce qu'on a pris la bonne voie. On savait que nos réglages électroniques n'auraient pas été parfaits, parce qu'on avait vraiment fait un gros changement et que l'on n'avait pas assez de données pour affiner cela de manière idéale pour les températures de l'après-midi. Mais on a bien travaillé", retient-il. "Mais dès le premier tour, j'ai vu que je n'arrivais pas à bien entrer dans les virages et ça ne m'a pas permis d'attaquer. Je me suis mis à une seconde de Mir et je suis resté là jusqu'au bout. Je n'avais aucune carte à jouer, c'est l'aspect négatif."

Après un bon départ, Dovizioso a dépossédé Petrucci de la neuvième place au bout de cinq tours, puis il s'est effectivement maintenu à son rang, à quelques dixièmes de la Suzuki de Joan Mir. L'écart entre eux n'allait grossir que dans les dernières boucles, alors que le pilote espagnol maintenait un rythme très stable et que Dovizioso relâchait quelque peu le sien, désormais résigné.

"Tout compte fait, étant donné qu'on est à Jerez, avec cette chaleur et dans ces conditions, 26 points ça n'est pas si mal, mais j'espérais en avoir plus", admet-il. "On n'a pas réussi à faire ce qu'on espérait. En partant 14e mais en étant dixième à la fin du premier tour, j'aurais eu la possibilité de me battre pour le podium si j'avais eu la vitesse à laquelle on s'attendait."

Lire aussi :

S'il avait minimisé la veille le rythme dont était capable Bagnaia, premier pilote Ducati en qualifs, le pilote au numéro 04 reconnaissait que son jeune compatriote avait pu maintenir sa supériorité en course. "Au final, Bagnaia a affiché un bon rythme, le meilleur des Ducati aujourd'hui. Il y a une raison à ça si vous regardez les données comme on le fait", souligne-t-il. "Pecco pilote mieux que nous parce qu'il utilise le frein arrière et glisse différemment. On va clairement étudier ça, mais on l'a déjà fait. Quant à Jack [Miller], il était là mais je crois qu'il était vraiment à la limite parce qu'il est tombé. Il y a clairement beaucoup de choses intéressantes à étudier et à comprendre pour essayer d'être prêts pour Brno."

"Il faut qu'on comprenne [ce qui s'est passé] et qu'on l'analyse. On a beaucoup de feedback, beaucoup de choses à étudier et à analyser avant d'aller à Brno parce qu'il s'est passé beaucoup de choses. On a changé beaucoup de choses, sur le set-up, l'électronique", poursuit Dovizioso qui regrette, alors qu'il est en délicatesse depuis le début avec le nouveau pneu arrière, d'avoir dû procéder à trop de chamboulements pendant ces deux premiers week-ends de course.

"On est sur une piste étrange, étroite et la chaleur était inhabituelle. Il y a donc beaucoup de choses qu'il faut qu'on étudie, qu'on analyse et qu'on comprenne. Je pense qu'on a plus d'informations et la situation est un peu plus claire qu'avant ces deux courses. Mais on n'est toujours pas dans une situation où l'on peut dire qu'on a compris telle ou telle chose et qu'il va se passer ceci ou cela. Je suis quoi qu'il en soit assez optimiste", conclut-il, avant d'aborder un triptyque a priori plus favorable à Ducati avec une course à Brno et deux au Red Bull Ring.

Aleix Espargaró déçu : il est tombé en tentant de suivre les Ducati

Article précédent

Aleix Espargaró déçu : il est tombé en tentant de suivre les Ducati

Article suivant

Rainey : Le titre de Schwantz n'a pas été dévalorisé par mon absence

Rainey : Le titre de Schwantz n'a pas été dévalorisé par mon absence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Andalousie
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Corse Boutique
Auteur Léna Buffa