Espargaró : Austin, une piste "dangereuse", "pas au niveau du MotoGP"

partages
commentaires
Espargaró : Austin, une piste "dangereuse", "pas au niveau du MotoGP"
Par :
12 avr. 2019 à 21:15

Le pilote Aprilia est vent debout contre le Circuit of the Americas, trop dégradé à ses yeux pour garantir la tenue d'un Grand Prix MotoGP en toute sécurité.

Les grandes interrogations qui taraudaient les pilotes avant d'arpenter le bitume d'Austin ce matin concernaient l'état de la piste. Déjà passablement critiquée depuis trois ans, celle-ci a subi des travaux depuis la dernière édition du GP des Amériques, néanmoins beaucoup craignaient que cela ne soit pas suffisant pour venir à bout des nombreuses bosses qui jalonnent le tracé de 5,5 km.

Les premiers essais semblent avoir confirmé cela, à en croire Aleix Espargaró, qui n'a pas mâché ses mots lors de son point avec la presse ce vendredi soir. Pour le pilote Aprilia, les innombrables irrégularités de la piste rendent la situation bien trop dangereuse pour qu'aucune mesure drastique ne soit prise.  

Lire aussi:

"C'est super dangereux. Je n'ai jamais piloté sur une piste comme celle-ci. Elle n'est pas au niveau du MotoGP, pas du tout. Je ne pense pas que l'on puisse courir ici une année de plus avec ces conditions, c'est absolument impossible", affirme Espargaró.

"C'est super bosselé dans beaucoup de virages, mais dans les virages on arrive plus ou moins à gérer cela. Le virage 2 est un désastre, mais si vous y perdez l'avant vous êtes à 120-130 km/h. En revanche, en ligne droite, où l'on est en sixième, c'est super difficile de garder les gaz ouverts. C'est super dangereux et on roule seul, je ne veux pas imaginer ce qui va se passer en course. C'est super dangereux et pour moi cette piste n'est pas au niveau du MotoGP", martèle le pilote espagnol. "On a le corps secoué à plus de 300 km/h. Si quelqu'un fait une erreur et tombe à cet endroit…" ajoute-t-il, sans terminer sa phrase.

"Le grip n'est pas trop mauvais", poursuit le pilote Aprilia, pour qui seules les bosses font de cette piste un terrain de jeu trop dangereux pour le MotoGP. "On roule sur certains circuits qui ont beaucoup moins de grip. Ça n'est pas un problème. On a beaucoup d'électronique et il faut qu'on s'adapte au niveau de grip de chaque piste, à toutes les conditions météo, mais les bosses… Allez, ça n'est pas du motocross, c'est du MotoGP, il y en a trop."  

Lire aussi:

Comme chaque vendredi soir, une réunion de la Commission de sécurité doit avoir lieu, afin de donner la parole aux pilotes face aux responsables du championnat. Le sujet sera, de toute évidence, abordé, mais Aleix Espargaró pressent que certains pilotes ne seront pas de son avis.

"Il est difficile de savoir ce que les autres pilotes vont en penser. Il est sûr qu'un ou deux pilotes vont dire que la piste est parfaite et les 20 autres vont dire qu'il est hors de question de courir ici, j'en suis absolument certain", suggère-t-il. "Cet endroit est fantastique, mais il faut qu'ils refassent l'asphalte. Si certains virages sont bosselés, ça se gère, mais dans la ligne droite comme ça à plus de 300 km/h, c'est une question de sécurité."

 

Article suivant
EL2 - Viñales chipe les commandes à Márquez

Article précédent

EL2 - Viñales chipe les commandes à Márquez

Article suivant

Zarco : Les bosses ? "J'ai d'autres problèmes"

Zarco : Les bosses ? "J'ai d'autres problèmes"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Aprilia Racing Team Gresini
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir toute l'actu