Lorenzo : "Il est possible que Dovizioso soit plus rapide que moi"

partages
commentaires
Lorenzo :
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
18 mars 2017 à 17:15

Jorge Lorenzo reconnaît que l'expérience accumulée par Andrea Dovizioso au guidon de la Ducati pourrait s'avérer déterminante dans la première partie du championnat, qui débute en fin de semaine prochaine.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, et Gigi Dall’Igna
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Dall'Igna
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Andrea Dovizioso est arrivé chez Ducati en 2013, après avoir passé quatre saisons sur une Honda (2008-2011), et une sur une Yamaha de l'équipe Tech3 (2012). L'Italien est depuis lors monté en puissance jusqu'à signer une victoire et 12 podiums avec les Rouges.

Le transalpin est monté cinq fois sur le podium l'an passé, dont une fois sur la plus haute marche (en Malaisie), chose qui ne lui était arrivée qu'à une occasion jusque là, déjà sous la pluie, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 2009 qui se déroulait alors à Donington Park. 

Le fait de piloter pendant quatre ans le même prototype n'est pas anodin, surtout lorsqu'il s'agit d'une machine aussi spéciale que la Desmocedici. Comme l'a dit Michele Pirro, le pilote essayeur de l'écurie de Bologne, il s'agit typiquement d'une moto qui demande des kilomètres à son guidon pour être maîtrisée. Et c'est précisément ce qui manque à Jorge Lorenzo, qui se sent à chaque fois plus à son aise sur cette moto qui n'est cependant toujours pas à son goût.

Dimanche prochain aura lieu la première course de la saison, au Qatar, et à ce moment-là il sera possible de voir le niveau réel de chacun. La solidarité entre Lorenzo et Dovizioso qui a pu être constatée durant l'hiver se transformera alors en rivalité, car le principal adversaire en compétition est celui qui dispose du même matériel que le sien.

Pour le moment, le natif de Forlimpopoli a terminé devant lors des trois séances d'essais qui se sont déroulées en 2017, une tendance qui selon Lorenzo pourrait se prolonger lors des premières manches du calendrier.

La Desmocedici, une moto peu docile 

"Le truc, c'est que cette moto est très compliquée à comprendre. Exception faite de Casey Stoner, tous ceux qui sont montés dessus ont éprouvé des difficultés. Certains, comme Nicky Hayden, ont su surpasser cela. D'autres, comme Marco Melandri ou Valentino Rossi, n'y sont pas parvenus. Avec la Yamaha c'est le contraire : c'est plus facile de prendre en main une M1 qu'une machine de Moto2 ou une 250cc. Cela vient du fait qu'il y a plus d'électronique, c'est plus doux et ça tourne plus. Ce que nous essayons de faire, c'est de rendre la Ducati plus rapide que la Yamaha", explique Lorenzo à Motorsport.com, alors qu'il est interrogé sur son niveau actuel, en comparaison de celui de son voisin de garage.

"Il est possible que Dovizioso soit plus rapide, en partant du fait qu'il a terminé tous les tests devant moi. Je vais essayer que cela ne se reproduise pas à l'avenir, mais il va faire de même. Mais cela irait contre la logique, étant donné le grand effort financier qu'a consenti Ducati pour me recruter, et du fait que je suis quintuple champion du monde. L'expérience de Dovizioso avec cette moto compte beaucoup", insiste le Majorquin.

Lors des derniers essais, au Qatar, Andrea Dovizioso avait créé la sensation en terminant la première journée avec le meilleur temps. L'Italien a finalement bouclé cette ultime séance de tests avec le deuxième chrono aux temps combinés, alors que Jorge Lorenzo a quant à lui terminé à la quatrième place, avec une meilleure référence un dixième moins rapide que celle de son coéquipier.

T-shirt rayé #04 Andrea Dovizioso
T-shirt rayé #04 Andrea Dovizioso, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Malgré des essais difficiles, Márquez vise la victoire au Qatar

Article précédent

Malgré des essais difficiles, Márquez vise la victoire au Qatar

Article suivant

KTM sur le reculoir, Smith positive en vue de la course

KTM sur le reculoir, Smith positive en vue de la course
Charger les commentaires