MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
18 Heures
:
16 Minutes
:
59 Secondes

Márquez ne s'attendait pas à être derrière Quartararo et Morbidelli

partages
commentaires
Márquez ne s'attendait pas à être derrière Quartararo et Morbidelli
Par :
4 mai 2019 à 17:41

Battu en qualifications par Quartararo et Morbidelli, l'Espagnol sait que rien n'est joué pour demain, et qu'il demeure en bonne position pour jouer la victoire à Jerez.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, dans la pitlane
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, dans la pitlane
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le poleman Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT, le troisième, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le poleman Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT, le deuxième, Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT , le troisième, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Beaucoup le voyaient en pole position avant même que la séance de qualifications n'ait lieu, mais Marc Márquez devra finalement se contenter de la troisième place sur la grille après s'être fait damer le pion par les deux pilotes du Petronas Yamaha SRT, Fabio Quartararo et Franco Morbidelli. Un résultat dont se satisfait amplement le tenant du titre, trop heureux d'avoir devancé ses deux principaux rivaux au championnat, à savoir le leader Andrea Dovizioso (quatrième) et Valentino Rossi (13e).

Un rythme de course qui donne confiance

Surtout, c'est son rythme de course affiché lors des EL4 qui donne confiance au numéro 93 pour demain : "Je suis content de cette journée dans l'ensemble, car nous avons surtout travaillé sur le rythme de course, et nous avons été très constants avec les pneus rodés", a-t-il déclaré en conférence de presse. "Aujourd'hui en particulier, j'étais un peu inquiet car cette piste, quand c'est nuageux, devient très rapide. Si demain il fait plus chaud, ce sera plus difficile. Je savais que certains pilotes, avec le pneu soft à l'arrière, étaient vraiment très rapides. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé d'utiliser trois pneus [lors des qualifications], mais le dernier était déjà trop usé à l'avant."  

Lire aussi:

N'allez pas croire cependant que le pilote Honda n'a rien tenté lors des qualifications pour venir à bout de Quartararo et Morbidelli. Au contraire, fort de trois pneus gardés en réserve en vue de la séance, l'Espagnol a joué son va-tout dans son dernier tour lancé, mais a manqué de peu de perdre le contrôle de sa machine dans le virage 7.

Ne pas oublier Dovizioso

La surprise de n'être "que" troisième est donc là, mais Márquez ne s'avoue pas vaincu pour demain, loin de là. "Je suis content car nous avons atteint notre but en étant sur la première ligne, car ici c'est difficile de dépasser", rappelle-t-il. "Honnêtement, je ne m'attendais pas à voir ces deux pilotes devant moi, mais ils ont fait des temps au tour incroyables, et celui en 1'36"8 [la pole de Quartararo], c'est un vrai tour lancé. Il nous faut juste à présent nous concentrer sur demain."

Les pilotes du Petronas Yamaha SRT seront-ils une véritable menace sur toute la durée d'une course demain ? Cela ne fait aucun doute pour l'Ibère, qui garde également un œil sur Dovizioso. "Je pense que Dovi a un très bon rythme, donc il sera là", assure-t-il ainsi. "Il a beaucoup d'expérience et il peut gérer différentes situations. Ensuite bien sûr, il y a Franco et Fabio, car s'ils sont sur la première ligne, c'est qu'il y a une raison. Ils seront rapides. Mais à Jerez, c'est toujours une course très longue. Je veux dire par là qu'il y a 25 tours, et que c'est difficile de rester concentré, sur ce circuit court et étriqué. Nous allons donc essayer de rester concentrés sur notre moto, sur notre performance. Pour le moment, je me sens prêt à me battre pour la victoire."

 

Article suivant
Quartararo : Les top pilotes "sont passés de mes idoles à mes rivaux"

Article précédent

Quartararo : Les top pilotes "sont passés de mes idoles à mes rivaux"

Article suivant

Rossi : Je méritais mieux que la 13e place

Rossi : Je méritais mieux que la 13e place
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Q2
Pilotes Marc Márquez Alentà Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck